Femmes de réconfort contre le négationnisme japonais

Ce terme constitue un euphémisme employé au Japon à propos des victimes du système d'esclavage sexuel de masse organisé à travers l'Asie par l'armée et la marine impériales japonaises, durant la Seconde Guerre mondiale. Il est fortement contesté par les associations de victimes coréennes et féminines qui exigent du gouvernement japonais des excuses formelles et des réparations.

 

cor%C3%A9e%20sud%20japon%20femmes%20r%C3%A9confort%20accord%20historique_0.JPG 

 

Statue symbole des "femmes de réconfort" devant l'ambassade du Japon à Séoul. 

Depuis 1992, les dernières victimes de ces abus sexuels se réunissent ici chaque mercredi, le gouvernement japonais exige son enlèvement.  

 


Japon et Corée:  un accord limité et ambigu à propos des " Femmes de réconfort"

On nous annonce donc un accord comprenant des excuses officielles du Japon et une indemnisation pour les 46 femmes coréennes survivantes. Mais ces survivantes ne demandent pas forcément de l’argent, elles veulent surtout ... lire la suite ici http://info-antiraciste.blogspot.fr/2015/12/femmes-de-reconfort-un-accord.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.