Abolition de l'esclavage: une oeuvre à compléter

L'héritage de l'esclavage poursuit son œuvre destructrice dans les DOM et en métropole. On trouve aux Antilles, à la Réunion, en Guyane, les taux de pauvreté parmi les plus hauts de France

black-music-1

Ainsi à la Guadeloupe, c'est 60 % des jeunes de moins de 25 ans qui sont au chômage, c'est pratiquement 30 à 33 % de la population active qui est au chômage, c'est un taux d'illettrisme qui dépasse 25 % de la population.

 Une des racines de ces inégalités provient de la manière dont s'est déroulée l'abolition.

Des indemnisations ont  accordées en 1848  non pas aux esclaves mais à leurs propriétaires.

 En Haïti, le pays dut s'endetter de 1825 à 1946 afin de payer à la France l'équivalent de 21 milliards de Dollars en échange de l'indépendance et de la libération des esclaves.

Cette indemnisation des colons dans les DOM leur a permis d'asseoir leur domination économique et sociale, de créer des banques et de faire en sorte que l'économie coloniale soit ... lire la suite ici http://info-antiraciste.blogspot.com/2015/05/abolition-de-lesclavage-il-faut-reparer.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.