Bonne nouvelle en Autriche: l'extrême-droite décapitée.

Coup de tonnerre: Strache, chef du FPÖ et vice-premier ministre contraint de démissionner après avoir été pris la main dans le sac d'une entreprise de corruption et de favoritisme à l'égard de ceux qu'il pensait être des représentants d'oligarques russes.

strache-ibiza

Lors d'une rencontre à Ibiza ( ci-dessus) il leur promettait des contrats publics en échange d'un soutien financier et politique notamment par l'achat du principal quotidien de son pays. 

Il faut rappeler qu'en 2016 le FPÖ et le parti de Poutine, nommé Russie unie, ont passé une alliance officielle. L'accord a été signé lors d'un voyage à Moscou de la direction du parti fasciste autrichien. Ils prévoient notamment de coopérer pour « renforcer l’éducation des jeunes générations dans un esprit de patriotisme » 

Ce scandale met une fois de plus en lumière les liens étroits entre Poutine et l'extrême-droite européenne. Cela va de Salvini, supporter absolu du chef russe, à Thierry Mariani lobbyiste officiel du Kremlin qui est venu renforcer les liens financiers et politiques déjà forts entre le RN/FN et son financeur russe. Il y a quelques semaines encore,Marion Maréchal participait à une rencontre organisée par Poutine en Crimée, région annexée militairement par la Russie.

marine-le-pen-poutine
 

Ces prétendus patriotes qui travaillent aussi avec Steve Bannon etTrump sont en fait membres d'une internationale d'extrême-droite qui ne recule devant aucun moyen pour imposer ... lire la suite ici http://info-antiraciste.blogspot.com/2016/11/face-lextreme-droite-cri-dalerte-dune.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.