Yann Moix: l'itinéraire caché d'un falsificateur antisémite

Yann Moix a ouvert la boite de Pandore en se présentant dans son livre Orléans comme la victime de ses parents violents. A cette occasion des pans entiers de son passé resurgissent. C’est la cas de ses dessins et d'écrits ouvertement négationnistes et antisémites publiés dans une revue nommée Ushoaïa, mélange de Shoah et Ushuaïa.

 

Comme d’habitude, dans sa réponse, Moix louvoie afin de se dédouaner. Il prétend qu’il a « seulement » réalisé des dessins dans la veine négationniste mais pas de textes. Cette pirouette, hautement improbable, est bien dans sa manière.

Moix%2Bantise%25CC%2581mite%2BUshoai%25CC%2588a.png

                                         Dessin de Moix à la Une de Ushoahia

 

texte%2Bantise%25CC%2581mite%2BMoix%2Bn2.png

Textes et dessins de Moix violemment négationnistes et antisémites dans la revue

moix%2Bfausse%2Bpub%2BAuschwitz%2B.png

 

 

Loin de se limiter à la période de cette revue des années 1990, comme le prétend Moix, sa proximité avec l’extrême-droite antisémite s’est prolongée pendant de longues années. C’est ce qui a déjà été démontré par le collectif Memorial 98 en 2017  (voir ici) 

 

En effet Yann Moix est un homme qui tout au long de sa carrière à très souvent croisé des membres des sphères antisémites et négationnistes les plus radicales, mais selon lui toujours malencontreusement, toujours "par hasard", toujours à l'insu de son plein gré ... lire la suite ici http://info-antiraciste.blogspot.com/2019/08/yann-moix-une-obssession-antisemite-qui.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.