Affaire Benalla : Jean-Luc Mélenchon demande des explications

Jean-Luc Mélenchon réagit à l'affaire Alexandre Benalla, ce collaborateur d'Emmanuel Macron qui a frappé un manifestant le 1er Mai à Paris, place de la Contrescarpe. Il demande à Emmanuel Macron de s'exprimer. "Ce monsieur, qui pour se distraire ou sur ordre, va frapper des manifestants aurait 15 jours de mise à pied sans salaire. Une mise à pied ? Non, mais on rêve" s'étonne Jean-Luc Mélenchon

#RDLS69 : AFFAIRE BENALLA, BUS DES BLEUS, TRUMP, NUCLÉAIRE, RÉFORME CONSTITUTIONNELLE © JEAN-LUC MÉLENCHON

Les images montrant un collaborateur d'Emmanuel Macron le 1er-Mai à Paris ont été filmées par des militants de La France insoumise participant au défilé et publiées sur les réseaux sociaux le jour même, ont expliqué jeudi les auteurs des vidéos. "Des militants de La France insoumise ont filmé cette scène. Nous ne savions pas qu'il s'agissait d'Alexandre Benalla : les images laissent penser qu'il s'agit d'un policier très violent, pas d'un collaborateur de Macron !", a indiqué le député Eric Coquerel sur Twitter.

capture-du-2018-07-19-17-54-10

 

"Une mise à pied ? Non, mais on rêve quand des ouvriers malencontreusement se trouvent à arracher une chemise on les pourchasse pendant des mois et ensuite on les condamne extrêmement sévèrement, ce monsieur, qui pour se distraire ou sur ordre, va frapper des manifestants aurait 15 jours de mise à pied sans salaire" s'étonne Jean-Luc Mélenchon au micro de RTL.

Selon lui, "l'autorité de l'État a été engagée d'une manière tellement ample, tellement forte que la sanction doit être exemplaire. Elle doit le concerner lui, tous ceux qui ont des activités invisibles de cette nature et évidemment ses chefs".

"On peut imaginer qu'il y soit pour quelque chose parce qu'il aurait demandé à ses conseillers invisibles d'aller au plus près des bagarres pour voir à quoi ça ressemble.Je peux aussi imaginer qu'il ne soit au courant de rien et dans ce cas là il lui suffirait de paraître de dire qu'il condamne absolument, de s’excuser" développe Jean-Luc Mélenchon.

Une première pétition en ligne : On veut le licenciement d'Alexandre Benalla et non une simple mise à pied de 15 jours !

Affaire Benalla: le syndicat VIGI-CGT Police porte plainte

Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat VIGI-CGT Police, a annoncé que son syndicat avait porté plainte ce jeudi dans l'affaire Benalla pour "usurpation de fonction" et "usurpation de signe réservé à l'autorité publique". Le syndicat demande la nomination d'un juge d'instruction.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.