Moqueries et Brimades sur enfants dans un Club de Foot en 2018 par un entraineur.

Récit dans club de foot de l'Yonne (ParonFC) Président du club et maire de la ville alerté, ils s'en sont lavés les mains.

En 2018 mon fils m'alerte sur les moqueries et brimades dont il est victime par l'un de ses entraineurs de foot.

Dans un premiers temps, nous décidons avec mon épouse d'alerter le club, afin qu'ils  prennent les dispositions rapides, sur l'entraineur en question. Suite à notre alerte, le club décide juste de changer l'entraineur d'équipe mais toujours avec des  U10 U11. Mon fils ne l'avait plus dans son groupe, mais le problème était juste déplacé.

Nous avons informé le président du Club FC Paron (Yonne) par courrier recommandé afin de l'alerter sur les agissements (moqueries, brimades) de son entraineur, mais le président ne nous à jamais contacté.

Nous avons  également informé le maire de la commune de Paron de la même façon, et là aussi lettre morte, pourtant le maire aurait du se saisir du courrier. Dans celui-ci était en copie le récépissé de la main courante déposé au commissariat de Sens.

Il est important d'être vigilant dans le sport avec nos enfants, car les moqueries et les brimades peuvent faire des dégâts considérables sur un enfant...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.