Un missionnaire américain tué par les séparatistes anglophones au Cameroun

Ce mardi 30 octobre, un missionnaire américain a atteint un barrage routier déployé par des séparatistes anglophones et n’a pas souhaité arrêter son véhicule. Les sécessionnistes lui ont alors tiré dessus, le blessant grièvement. Les forces de l’ordre qui sont parvenus sur la zone l’ont alors emmené vers un hôpital afin de le sauver, mais il est tragiquement décédé entre temps.

Conscient des tensions que peut susciter un tel événement, et afin de montrer sa volonté de transparence et de coopération dans le cadre de la mort d’un ressortissant américain, les autorités camerounaises ont invités les américains à envoyer leurs propres enquêteurs sur place, afin de procéder à une autopsie et aux expertises balistiques nécessaires.

360f2cf8-1545-427f-99da-e25d2e46e79d

Des morceaux de projectiles en plomb issus d’un fusil de chasse ont été retrouvés. L'armée camerounaise n'utilise jamais un pareil attirail. 

Cet attentat contre un citoyen américain est d’autant plus tragique lorsque l’on sait que certains membres de la diaspora anglophone camerounaise collectent des fonds depuis les États-Unis afin d’acquérir des armes pour les séparatistes.

Il semblerait donc que cette fois-ci ce soit un Américain qui soit la victime de ces campagnes de collecte d’argent se déroulant dans son pays.

La réaction de l’administration américaine dans les prochains jours sera particulièrement attendue.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.