Témoignagne et doléances: Pour un marché des offres d'emplois

Les offres d'emplois actuelles ne respecte pas la liberté et l'égalité dans l'accès à un travail. Témoignage et doléances

Mon travail est précaire comme beaucoup d'autre personne... J'ai 29 ans et je suis en CDD dans une collectivité territoriale. J'aspire à construire ma vie comme tout le monde, c'est-à-dire à avoir un travail en CDI correctement rémunéré ou une titularisation dans la fonction publique.

Témoignage :

Dans ce marché du travail, je scrute chaque offre d'emploi intéressante suivant mes critères.

L'autre jour, une annonce attire mon attention sur le site www.emploi-environnement.com. L'offre d'emploi est intéressante et elle corresponds à mes critères: de nouvelles compétences, sa proximité, une grande collectivité territoriale comme employeur et un contrat en CDI à la clé. Aucune précision sur la rémunération à négocier, le temps de travail, les primes éventuelles, les avantages spécifiques.

Je réussi la première étape, être sélectionné pour un entretien.

L'étape suivante immédiate est de pouvoir poser un congé pour aller à l'entretien, bien sûr le délai entre la réponse positive pour l'entretien et le jour de l'entretien est court. N'espérez pas pouvoir décaler l'entretien à un notre jour, la concurrence est nombreuse. Les plus avisés pourraient poser des congés en anticipation suivant la limite de dépôt de candidature, une possibilité si vous avez de la chance et assez de congé ( Astuce empirique: les entretiens ont souvent lieu le mardi ou le jeudi ). Bien sûr, si vous êtes au chômage il n'y a pas ces difficultés, mais à l'entretien vous partirez avec des handicaps: raison du chômage, durée du chômage, capacité à travailler, négociation du salaire difficile...

Je réussi la deuxième étape, j'ai pu aller à l'entretien en posant une demi-journée de congé en prétextant un rendez-vous médical.

Voici le jour de l'entretien, je suis heureux et motivé. J'ai effectué deux heures de route pour cet entretien, départ à 12 h entretien à 14 h, je suis à l'heure, parfait.

En face de moi la responsable des ressources humaines, le directeur général des services et le responsable du service. Amicalité de bienvenue et...

" Vous venez postuler à un poste en CDD renouvelable une fois, la fonction publique ne permet pas au bac+3 d'être recruté en CDI, vous êtes motivé pour passer le concours ? Pourquoi vous n'avez pas passé le concours il y a un an ? Nous accordons beaucoup d'importance au relationnel, comment êtes-vous avec votre hiérarchie ? Les nouvelles compétences ? On s’en tiendra surtout à celle que vous connaissez. "

Et ainsi de suite, mon CDI tombe à l'eau... l'offre parlait pourtant d'un contrat en CDI.

Le parcours du combattant n'est pas fini. Outre le bonheur en demi-teinte d’être pris, il reste à choisir ici un CDD avec une éventuelle titularisation ou là-bas un CDI, en fait non à une lettre près CDD et titularisation si tu réussis le concours.

Le choix rends libre et j’ai longtemps attendu une situation pareille pour négocier aux mieux mon salaire, mais d’autres critères plus personnel rentre en compte. On s’imagine sa vie à un carrefour, accepter le CDD et cautionner le mensonge, après tout j’ai menti aussi pour venir à l’entretien, rentrer dans une grande collectivité territoriale, troquer sa vie dans une ville de province contre une vie dans une métropole…

Le choix aura des conséquences sur ma vie, mais il aura aussi des conséquences sur ma réputation professionnelle. D’expérience, toute offre que vous refusez auprès d’un employeur restera en mémoire si un jour vous candidatez à nouveau chez ce même employeur. Ce jour-là la question fatidique tombera : « Pourquoi avoir refusé le poste il y a X temps ? On est une famille ici ».

 

L’employeur fait ce qu’il veut dans une offre d’emploi, il faut que ça change. Le candidat doit pouvoir se retourner contre l’employeur si ce dernier ne respect pas une procédure définie, garante de l’égalité.

Doléances :

-Instaurer un marché des offres d’emplois

-Instaurer un droit à la mobilité des salariés : Deux jours par an dévolus pour passer des entretiens professionnels et le salarié dispose d’une période d’essai durant laquelle il peut retourner chez son ancien employeur

-Les entreprises publiques, privées et les associations devront respecter indistinctement les règles de ce marché

-Le marché respectera les principes de liberté d’accès à l’offre, d’égalité de traitement et de transparence

-Le délai entre l’annonce de l’offre et sa clôture devra être de 30 jours

-L’annonce indiquera au moins deux dates pour les entretiens

-L’annonce devra indiquer : la fiche de poste, la rémunération brute à négocier, les avantages spécifiques, le temps de travail, le nombres de congés, la nature du contrat

-Le salaire brut médian français, le SMIC, le chiffres d’affaires ou le budget de l’entreprise devront être mentionné dans l’annonce

-Le candidat refusé devra recevoir une explication argumentée

-Le candidat retenu a 7 jours pour accepter l’offre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.