Au chevet de Marianne

Au chevet de Marianne, le 14 avril 2018

 

Nous passons devant toi chaque jour, dans les mairies, dans les écoles. Comme nous passons devant ces tentes trouées et ces duvets exilés Porte de la Chapelle :

Avec indifférence.

Dans ces mêmes écoles nous apprenons tes valeurs comme une chanson,

D’une façon mécanique,

A presque en oublier le sens.

Marianne, nous portons haut notre devise.

Liberté

Egalité

Fraternité

Nous en sommes si fiers.

Démocratie, République.

Elle raisonne dans nos cœurs,

Elle est inscrite dans la Constitution mais l’encre devient rouge.

Le sang coule.

Il s’écoule de nos valeurs et la haine se repend.

J’ai mal Marianne.

J’ai mal pour toi, pour nous, pour notre humanité défaite de toute son empathie.

L’humanité. Celle qui nous rassemble.

Et qui n’est plus.

Enfin si, elle est toujours.

Seulement elle somnole, l’humanité, fatiguée par la violence des Hommes.

Il est de notre rôle de t’aider à la réveiller.

Ensemble nous pouvons. Il suffit d’y croire.

Espoir ;

Marianne certain nous dirons que la vie est violente, que c’est immuable.

Coeur déchiré à l'image du monde.

Aimons-nous. Pour de vrai.

Tenons-nous la main. Nous serons plus fort car plus heureux.

Sourions.

Marianne, prends-moi la main. Je t’emmènerai danser le monde.

Sourire aux lèvres, nos valeurs, virevoltantes, entraineront les autres.

Rassemblement. Solidarité. Erythrée.

En quête d’humanisme ;

Aimons-nous. Aimons l’autre.

L’autre et nous.

L’autre est nous.

Nous sommes l’autre.

L’autre,

Celui qui quitte son pays,

Quitte à mourir,

Le « fuitard » vu de sa terre natale.

Terre natale, fatalement redoutable.

Il fuit la misère, traverse la mer,

Amer,

Il fuit la guerre, s’empêtre dans la galère.

Amère atmosphère.

Amer sans air. Ame.

Ame resserrée. Ame oppressée.

Oppressé par les dirigeants,

Il fuit la foudre des tyrans.

Soudan. Afghanistan. Et tant.

Etant universelle,

La misère dépasse toute frontière.

Frontières mères. Amères frontières.

Il fuit, pour rejoindre une autre terre.

Une terre austère.

Une terre hostile.

Terre qui dresse des barrières,

Terre aux valeurs volatiles.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.