Alicia Deys
Abonné·e de Mediapart

62 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 janv. 2022

Les voeux de Grimaldi

Alicia Deys
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

     Ce jour, dans le Monde, le diabétologue A Grimaldi,  propose qu'on demande aux malades hospitalisés en raison du Covid 19 et non-vaccinés de signaler par des directives anticipées , s'ils sont favorables à ce qu'on les réanime ou non en cas de dégradation de leur état. Comme si les malades en général souhaitaient mourir... Une entorse grave au code de déontologie médicale puisqu'elle crée une discrimination entre patients selon leur statut vaccinal. Car en réalité en associant ces trois notions : malade du Covid , non-vacciné et réanimation ou non, Grimaldi joue hypocritement, de façon déguisée le jeu inacceptable de ceux qui imputent cette 5ème vague Delta/Omicron aux seuls non-vaccinés. Il s'associe de fait à  ceux qui militent pour le tri des malades et comptent bien peser sur l'opinion publique en ce sens.

Dans le même entretien kafkaïen, il se prononce également pour modifier les pratiques en vigueur dans les services hospitaliers: Extrait :

« Auquel donner la priorité ? C’est aux soignants de décider collégialement, mais cela devrait être aux sociétés savantes, aux agences indépendantes, aux comités d’éthique et, au-delà, à la société dans son ensemble et à ses élus de débattre des principes qui doivent guider les soignants », poursuit le médecin."

Le peuple étant souverain,  pourquoi pas un référendum? 

"C’est pourquoi à ses yeux, « il serait bon de conseiller systématiquement à toute personne adulte refusant de se faire vacciner de rédiger des directives anticipées pour dire si elle souhaite ou non être réanimée en cas de forme grave de Covid-19 ».

Et l'euthanasie pendant qu'on y est? Une solution de désengorgement plus rapide.

« Une personne revendiquant le libre choix de ne pas se faire vacciner ne devrait-elle pas assumer en cohérence son libre choix de ne pas se faire réanimer ? », s’interroge le praticien."

Question : où est la soit-disant cohérence entre les deux situations énoncées?

Pas un mot dans cet entretien sur la stratégie du pass vaccinal s'étant substitué au pass sanitaire, sur les incohérences de certaines décisions prises, sur l'absence d'amélioration des hôpitaux depuis début 2020, sur les départs en masse des soignants, écoeurés des conditions de travail qui leur sont faites et du manque de moyens terrible dont souffre l'hôpital, pas un mot sur les demandes de nombre de médecins de ville d'avoir accès à des traitements leur permettant de prendre en charge très tôt les personnes malades  symptomatiques ou non, pas un mot sur les travaux de l'Institut Pasteur reprise par plusieurs médias (3) montrant l'impact majeur du respect des gestes de prévention sur l'évolution de la pandémie et de la circulation du virus.

Ainsi que l'affirmait ce soir sur LCI le Pr Caumes, infectiologue et ex-chef du service des maladies infectieuses à la Pitié- Salpêtrière, le choix fait en réalité a été et est de laisser circuler le virus en cette fin d'année 2021, au motif qu'il fallait sauver Noël et les fêtes de la St-Sylvestre, période où les contaminations se sont envolées, l'absence de mesures réelles, -on connaît désormais les lieux de contagion les plus forts- ne serait-ce que temporaires- ayant été écartée pour des raisons économiques, morales. Et politiques.

(1) Intégralité de l'entretien :  https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/01/02/covid-19-les-non-vaccines-devraient-pouvoir-dire-s-ils-souhaitent-ou-non-etre-reanimes-estime-le-professeur-grimaldi_6107912_3244.html

(2) https://www.lefigaro.fr/conjoncture/covid-19-les-hopitaux-devraient-tenir-face-la-vague-omicron-si-les-francais-reduisent-les-contacts-de-20-estime-l-institut-pasteur-20211230

NB : Sur la politique de santé, une tribune d' André Grimaldi et de son confrère le Pr Vernant,  pertinente à bien des égards, mais peu au fait de la connaissance qu'ont  les citoyens des questions de santé, plutôt inadaptée quant aux réponses proposées  pour la prise en charge des maladies chroniques était  publiée en mai 2014 dans l'édition "Les invités de Médiapart" ( https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/270514/reduire-les-depenses-de-sante-en-les-privatisant ) Le billet rédigé en réponse à cette tribune reste d'actualité, la situation s'étant encore dégradée depuis :  https://blogs.mediapart.fr/alicia-deys/blog/280514/reponse-aux-pr-grimaldi-et-vernant

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Migrations
« On verra bien » : à la frontière polonaise, des réfugiées optent pour le retour en Ukraine
Depuis près d’un mois, des Ukrainiennes ayant trouvé refuge en Pologne choisissent de rentrer dans leur pays. Si chacune a ses raisons, toutes constatent que si le conflit s’installe dans la durée, leur ville d’origine semble désormais « plus sûre ».
par Nejma Brahim
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana