SCANDALE DE LA SITUATION DES DETENUS DU DROIT D'ASILE ET MIGRANTS DETENUS

> Pour le CRA de Vincennes, plainte déposée :
>
> Quid du Mesnil Amelot ?
>
> C'est une question de vie ou de mort qui se joue
>
> De : Henri BRAUN
> Date: ven. 10 avr. 2020 à 13:19
> Subject: Plainte relative à la situation sanitaire dans le centre
> de rétention administrative de Vincennes
> To: <sec.pr.tgi-paris@justice.fr
> <http://read.html/?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=522066&check=&SORTBY=1>>
> Monsieur le Procureur,
> L'association SOS SOUTIEN Ô SANS PAPIERS, agissant par son
> président en exercice Monsieur Rodolphe NETTIER, m'a demandé de
> déposer auprès de vos services une plainte simple relative à la
> situation sanitaire au sein du centre de rétention administrative
> de Vincennes.
> Comme vous le savez certainement eu égard aux attributions qui
> sont les vôtres en matière de contrôle des conditions de
> rétention, plusieurs cas de covid-19 ont été décelés parmi les
> personnes retenues au CRA de Vincennes.
> Les conditions sanitaires dans ce centre sont déplorables. Il n'y
> a pas de gel hydroalcoolique et quelques masques sont arrivés il y
> a trois jours seulement. Le confinement et la distance entre les
> retenus sont impossibles à respecter du fait de la configuration
> des lieux.
> Au vu de la chronologie, il est plus que probable que la majorité
> des personnes infectées l'ont été pendant leur séjour au centre de
> rétention. Il est d'ailleurs surprenant qu'aucun retenu n'ait été
> hospitalisé malgré la présence de plusieurs facteurs de
> comorbidité tels que des affections respiratoires chroniques. Les
> retenus ne disposent pas d'un réel accès aux soins et n'ont pas la
> possibilité de recourir aux services d'un interprète.
> L'ensemble de ces faits est de nature à caractériser l'infraction
> prévue et réprimée par l'article 223-1 du Code pénal.
> L'association a donc l'honneur de vous demander de diligenter une
> enquête préliminaire et tient à vous indiquer d'ors et déjà
> qu'elle entend se constituer partie civile pour la suite de la
> procédure.
> Je vous prie d'agréer, Monsieur le Procureur, l'expression de ma
> meilleure considération.
> Henri BRAUN
> Avocat au Barreau de Paris

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.