amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

620 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 juil. 2022

"Vers une 7ème vague de Covid" par Amadou Bal BA

Vers une 7ème vague du Covid-19, avec plus de 125 000 cas par jour. Respectez les gestes barrières et vaccinez vous ! Pour l'instant, la catastrophe tant redoutée n'a pas encore eu lieu en Afrique. La politique du zéro cas de Covid en Chine est une bêtise montreuse. C'est mon 600ème billet sur Médiapart. Merci à Edwy PLENEL !

amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA

Chacun croit que cela ne peut arriver qu'aux autres, et en France, après une accalmie, on enregistre désormais plus 125 000 cas de Covid-19 par jour. En raison notamment de l’ouverture des frontières, un nouveau variant Omicron, plus virulent et transmissible, circule, très activement. Ni la guerre en Ukraine, ni les présidentielles ou les législatives, n'ont tué cette cochonnerie. Il faudrait apprendre à vivre avec épidémie, comme avec la grippe.

Je n’exprime que mon point, et ne souhaite choquer ou contrarier personne, mais je tiens à la vie et à la santé de chacune et chacun d'entre vous. J'ai déjà remis le masque, en particulier, dans les espaces clos ou les transports en commun, et j’ao pris ma quatrième dose. On s'était un peu relâché, mais les gestes barrières, me semble-il, ne peuvent être que très vivement recommandés. Le vaccin n'empêche pas la maladie et des personnes peuvent l'attraper plusieurs fois, mais cela préserve des formes graves du Covid-19, et peut donc sauver des vies. Alors prenez grand soin de vous !

L'été et les vacances arrivent, un gouvernement fragilisé et sans majorité absolue, ne pourra pas imposer des mesures trop contraignantes qui ruineraient le peu de confiance qui lui reste. Sans doute que nos gouvernants s'orientent vers une limitation des déplacements vers les zones à risque. Globalement, et en dehors au début des tests, du matraquage des personnels soignants ou de la suppression des lits d'hôpitaux, la gestion des commerces essentiels ou les critères de fermeture des classes, le président MACRON a finalement bien géré la crise sanitaire. Cela est à mettre à son crédit.

DENG Xiaoping (1904-1997), dans sa concurrence avec Mao ZEDONG (1893-1976), avait fait triompher son pragmatisme, en conciliant ce qui restait du communisme et son caractère autoritaire  avec l'économie de marché. Enrichissez-vous ! Le système dictatorial, avec son armée d'esclaves, a attiré toutes les entreprises occidentales en recherche d’une maximalisation de leurs profits.

Aussi, et en raison de cette doctrine du pragmatisme, la Chine est presque devenue la première puissance économique du monde, là où l'empire soviétique s'est disloqué et s'enfonce dans une guerre ruineuse, sonnant probablement la fin du règne du Tsar, Vladimir POUTINE.

Je suis très désagréablement surpris de l'entêtement, dans la grande bêtise, du gouvernement actuel de la Chine, dans sa doctrine du zéro Covid-19, d'autant plus qu'il porterait une lourde responsabilité dans l'émergence de cette grave pandémie. Dans cette politique du zéro Covid, les effets négatifs l'emportent au loin sur les bénéfices. En effet, les confinements à Shanghai (27 millions d’habitants) et à Beijing (22 millions d’habitants), sans revenus de remplacement, ont créé des drames et des révoltes. Il s'y ajoute, qu'en raison de la baisse de l'activité, l'Etat comme le secteur privé commencent à licencier à tour de bras. Du jamais vu en Chine ! Par ailleurs de nombreuses pièces électroniques fabriquées en Chine commencent à manquer dans les pays occidentaux en raison de la délocalisation massive de leurs entreprises dans ce pays. Le miracle économique de la Chine va-t-il donc perdurer ?

Par ailleurs, un des aspects du dynamisme de l'économie chinoise, c'est la manne financière que sa diaspora rapporte au pays, y compris par des circuits bancaires occultes ou en liquide. Or, les billets d'avion pour la Chine sont passés de 700 euros à 6000 euros, et quand on arrive en Chine, on est soumis à 2 mois de confinement à ses frais.
Ce confinement désastreux de la Chine, dans sa cécité incompréhensible, pourrait avoir des conséquences désastreuses pour l'industrie du luxe français, déjà durement touchée par le boycott de la Russie, puisque les classes aisées chinoises vont moins voyager en Europe.

J'avais redouté, au début de la pandémie, que la population africaine soit entièrement décimée. L'Afrique du Sud, avec son variant, a été durement touchée. Cependant, les statistiques en Afrique concernant le nombre de morts, sont peu fiables, aussi bien pour les personnes qui meurent à domicile, comme à l'hôpital.

En plus de la guerre en Ukraine ayant provoqué une grave flambée de Prix, il n’en reste pas moins que cette pandémie a soulevé deux interrogations majeures, non encore résolues.

C'est d'une part, dans la hiérarchie des valeurs : sans la paix et la santé tout s'effondre. L'économie ne peut prospérer que dans un monde de paix et dans la santé, un bien particulièrement précieux. Je loue le caractère visionnaire du Conseil national de la Résistance dans son programme des «Jours Heureux» et qui nous a légués un système de sécurité sociale, de santé et de retraite solide valant des combats résolus pour leur défense. Aussi je ne comprends cette tendance de notre temps, dans une grande confusion et malhonnêteté à vouloir mettre sur le même plan le R.N. et les forces de Gauche.
C'est d'autre part, tous avaient appelé à «Un Monde d'Après» une réindustrialisation du pays, une relocalisation des entreprises, un système de santé renforcé, la solidarité et la justice ; tout cela  n'exclue nullement l'efficacité économique.

Prenez grand soin de vous et de vos proches !

Paris, le 2 juillet 2022, par Amadou Bal BA - 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu