"Moustapha SOURANG (1949-2020) digne fils Sénégal" par Amadou Bal BA

Disparition du professeur émérite, Moustapha SOURANG (1949-2020), Doyen de la faculté de droit, recteur de l'université Cheikh Anta DIOP et plusieurs fois ministre, un digne fils du Sénégal.

Disparition du professeur Moustapha SOURANG (1949-2020), un digne fils du Sénégal

«Professeur émérite, Moustapha SOURANG était un homme de foi et un homme d'État. D'une discrétion exemplaire, il a servi avec dévouement la Nation» écrit le président Macky SALL. Né à Saint-Louis le 24 juillet 1949, le doyen Moustapha SOURANG nous a quittés le 4 août 2020, à l'âge de 71 ans.

Universitaire, doyen de la faculté de droit, recteur de l'université Cheikh Anta DIOP et ministre, lors de mon séjour au Sénégal, en qualité d’assistant en droit public pendant quelques années, j'avais connu, personnellement, le professeur Moustapha SOURANG.

En dépit de son impressionnant C.V., de ses titres universitaires, de son vaste savoir, le professeur Moustapha SOURANG était un homme particulièrement discret, voire effacé. Affable, d'une grande courtoisie, il était à l'écoute de tous. Par son charisme, son aménité, sa prescience et son sens de l’équité, il savait fédérer et mobiliser toutes les énergies, sans jamais élever la voix.

Descendant de Cheikh Ahmadou Bamba BA, le guide spirituel des Mourides, en raison de ses éminentes qualités morales et intellectuelles, le doyen Moustapha SOURANG a transcendé les clivages politiques, pour mettre ses compétences au service de la Nation sénégalaise. Aussi, et en toute logique, il a été ministre sous Maître Abdoulaye WADE. Le président Macky SALL lui avait chargé un dossier sur la réforme foncière qu'il lui a remis le 20 avril 2017.

Autant dire que le doyen Moustapha SOURANG, un homme d'une grande sérénité, de consensus et de dialogue, est un digne fils du Sénégal. Mission accomplie !

Aussi, j'adresse mes sincères condoléances à la communauté universitaire du Sénégal, et à la famille du défunt, ainsi qu'au Sénégal tout entier.

Paris le 4 août 2020 par Amadou Bal BA -

117212048-10159054437599301-1555596308820600538-n

117229110-10159054437554301-3043841645421483467-n

117280604-10159054437509301-6907369620202552485-n

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.