"Me Malcik SALL et son constant Jihad du coeur" par Amadou Bal BA

Le Ramadan approche, (Plus de 45 degrés), il serait malséant de parler de Ramadan infernal. Dans cette épreuve pénible, maitre Malick SALL, agit au concret ; il est là pour tous pour ceux qui le soutiennent, mais aussi pour les autres, y compris ceux qui le dénigrent, souvent à tort

«Maitre Malick SALL, Garde des Sceaux Ministre la Justice et son constant Jihad du cœur» par Amadou Bal BA -

Le Ramadan approche, un Ramadan caniculaire (Plus de 45 degrés), il serait malséant de parler de Ramadan infernal. Dans cette épreuve pénible, maitre Malick SALL, agit au concret ; il est là pour tous pour ceux qui le soutiennent, mais aussi pour les autres, y compris ceux qui le dénigrent, souvent à tort. Sa grandeur d'âme, son désintéressement est justement, dans ses interventions humanitaires, de dépasser ces débats mesquins, de prendre de la hauteur et de ne s'occuper que l'humain. Maître Malick SALL fait de la Politique, mais au sens noble même du terme, c'est-à-dire la prise en charge les besoins de tous. La politique, c'est la poursuite du Bien commun, disait un philosophe grec, Aristote.

 Aussi, et spécialement, pour ce mois de Ramadan 2021, trois camions de vivres ont été envoyés au Fouta-Toro : 80 tonnes de riz, 1000 cartons de dattes, 1000 cartons d'huile, 700 cartons de jus de fruit, 200 packs d'eau, 700 cartons de sucre, des sacs de lait, des centaines de boite de café. Ces vivres sont destinés à Matam, Ogo, Houdalaye, Salalatou et à différents chefs religieux pour les distribuer à des nécessiteux (Thiernos Samassa, Aliou Thiam, Wane).

Au premier jour du mois de Ramadan, maître SALL fera le sacrifice de 4 bœufs et au 15ème jour idem, pour Danthiady.

Il a prévu 4 motos-pompes à des villages du Dandé-Mayo (bord du fleuve) que sont Garly, Khoundel, Tiguéré et Thioubalel, ainsi qu'une participation à la finale de football à Ouro-Sogui.

Une autre initiative heureuse, est la formation agro-alimentaire des femmes concernant le jus, le savon et eau de javel et le yahourt pour les villages de Boyinadj, Galoya et Hombo.

Hors de la période du Ramadan et sur ses deniers personnels, maître Malick SALL vient aussi en aide aux nécessiteux et accompagne plus de 143 de personnes, dans toutes les 14 régions du Sénégal.

Paris le 11 avril 2021 par Amadou Bal BA -

170154983-10159709312759301-921382794413380948-n

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.