amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

600 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mai 2022

"Elisabeth BORNE, PM éphèmère" par Amadou Bal BA

Élisabeth BORNE : Première ministre éphémère et de transition avant la cohabitation de juin 2022. M. MACRON avait promis "un nouveau président, un nouveau mandat". Mme BORNE est dans la logique de la casse sociale (SNCF, chomage) mais aussi la réforme des retraites. Cohabitation en juin 2022.

amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

«Mme Élisabeth BORNE : Première ministre éphémère et de transition avant la cohabitation de juin 2022» par Amadou Bal BA

Tout ça pour ça ! Trois semaines pour un casting que l’on promettait original. «So Much Ado about Nothing» ou «Beaucoup de bruit pour rien» tel est le titre d'une pièce de William SHAKESPEARE (1564-1616). La montagne a donc accouché d'une souris. Je me félicite, qu'après l'expérience tentée, de mai 1991 à avril 1992, par François MITTERRAND, avec Mme Édith CRESSON, qu'une Femme soit nommée, 31 ans après, pour la deuxième fois Première ministre. Aucune femme n'a jamais été présidente aux Etats-Unis ou en France. On aime parler de la femme Ouighours, afghane ou des banlieues, mais la classe politique française, dure avec les racisés, reste encore très largement misogyne. C’est pour cela que je me sens solidaire avec toutes les Femmes du monde. 

Cependant, et compte tenu de la dynamique enclenchée par la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale, NUPES, la Gauche a le vent en poupe et conserve encore de sérieuses chances de remporter les législatives des 12 et 19 juin 2022. 

Une femme Première Ministre, mais pour quoi faire ? 

Mme BORNE est née le 18 avril 1961 à Paris 15ème, de Joseph BORNE (1924-1972), un père un Juif d'origine russe et résistant et d'une mère normande, Marguerite LESCENE (1920-2015), pharmacienne du Calvados. Elle a été pupille de la Nation à 11 ans. Mariée de 1989 à  2008 avec d'Olivier ALLIX, un universitaire et ingénieur, ils ont eu un fils, Nathan ALLIX, né en 1995 et enseignant à Paris 2 Assas.

Venue de la Gauche réformiste, des cabinets ministériels Jacques LANG, Lionel JOSPIN et de Ségolène ROYAL, puis avec Bertrand DELANOE à Ville de Paris, Elisabeth BORNE a viré à Droite, va-t-elle inverser la vapeur ? 

«Le peuple n'a pas prolongé le mandat qui s'achève. Le peuple a confié à un président nouveau un mandat nouveau» avait dit, le 7 mai 2022, le président MACRON, s’engageant à ce que son deuxième mandat ne pas uniquement la continuité du premier. En effet, le président MACRON avait dit qu'il donnera une autre tonalité à son deuxième mandat. Pinocchio avait bien un nez qui s'allonge à chaque fois qu'il mentait. 

Mme Margaret THATCHER (1925-2013), première ultraconservatrice de Grande-Bretagne, n'a pas été un symbole de progrès humain. Mme Élisabeth BORNE est une femme terne, technocrate,8 polytechnicienne, peu charismatique, réservée, un peu revêche ou rigide. Travailleuse, surnommée «Burn Out», Mme BORNE écoute attentivement ses interlocuteurs, mais reste droite dans ses bottes ; elle ne dévie jamais de sa ligne. En effet, Mme BORNE, favorable à la retraite à 65 ans, a réalisé deux grandes réformes de casse sociale : la SNCF et l'assurance chômage avec la baisse des droits. Plusieurs fois ministre, Mme BORNE incarne la continuité d'un «Monde ancien», dans un pays divisé et fracturé par les forces du Chaos. 

Finalement, Mme Élisabeth BORNE a été envoyée au casse-pipe, pour un contrat à durée déterminé, borné à 1 mois. Un vent de dégagisme commence à souffler, très fort. Bon courage Mme la Première ministre pour la fosse aux Lions ! 

Mobilisation de tous, notamment des racisés, pour un troisième tour des présidentielles, en vue d'une cohabitation de Gauche, avec la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale ! 

Paris, le 16 mai 2022, par Amadou Bal BA -

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida