"Anne HIDALGO et si c'était elle en 2022" par Amadou Bal BA

Mme Anne HIDALGO : Et si c'était elle ! en 2022, titre le journal Le Point dans son édition du 17 septembre 2020. Devenue de facto patronne de toute la Gauche, Mme HIDALGO aura d'abord pour mission de la faire gagner les régionales et les départementales de 2021. Il faut que M. Emmanuel MACRON ne soit que le Président d'un seul mandat !

Mme Anne HIDALGO : Et si c'était elle ! en 2022, titre le journal Le Point dans son édition du 17 septembre 2020

Dans mon article du 16 mars 2020, j'estimais que Mme Anne HIDALGO, avec ces municipales de 2020, est devenue, de facto, la patronne de toute la Gauche, capable également de mettre tout le monde d'accord. En effet, Mme Anne HIDALGO, dans ses municipales de 2020, lâchée et lynchée par une bonne partie de ses soutiens ayant immigré en Macronie, bien mal leur en a pris, handicapée par un Parti socialiste affaibli par François HOLLANDE, est une combattante hors pair. Son choix pour l’environnement avait été contesté (place de la voiture, voies sur berges, pistes cyclables, zones piétonnières) par ceux-là qui veulent polluer, toujours plus. Imperturbable dans ses objectifs visionnaires et justes, Mme Anne HIDALGO est restée droite dans ses bottes, bardée d’hématomes, telle une héroïne de la mythologie grecque, notre Anne est sortie victorieuse de la catabase. L’Histoire lui a donné raison : «Je vois bien que le regard sur moi a changé. J’entends les commentateurs, je vois les actions chaleureuses des Parisiens, celles des Français que j’ai croisés cet été. Ils aiment les responsables politiques combatifs, qui ont des cicatrices et ont relevé de beaux défis, surtout lorsqu’on est une femme». dit-elle au journal Le Point. En définitive, la réélection de Mme Anne HIDALGO est une Résurrection de l’Espoir et de l’Espérance, pour les forces de Gauche : Le déficit de leadership est comblé ; cette victoire de Mme Anne HIDALGO dépasse largement le périphérique. La Gauche quand elle est unie a remporté des victoires hautement symboliques notamment à Marseille, Bordeaux et Lyon. «L’Ancien monde» que la Macronie voulait enterrer, tel un phénix, a pu renaître de ses cendres.

Cette pandémie, loin d’être que seulement une menace, nous a tous décillé les yeux, en invalidant tous les choix hasardeux de M. Emmanuel MACRON, un président des riches. «Le Monde d’Après», est celui de l’Humain, de la Santé, de la Solidarité, de la Fraternité et du Bien-être de tous. «Nos vies valent mieux que leurs millions» comme l’avait dit l’autre. En dépit de ses oxymores, le président MACRON, loin de tirer les leçons de cette crise sanitaire, ne fait s’enfoncer davantage dans les sables mouvants de la Discorde Nationale. En choisissant un premier ministre sarkozyste, Jean CASTEX et un ministre de l’intérieur, Moussa DARMANY, obnubilé par l’identité nationale, et surtout en continuant d’arroser les entreprises de milliards de cadeaux, sans contreparties, la Macronie est à l’opposé du projet humaniste, écologiste et républicain que porte Mme Anne HIDALGO.

Par ailleurs, ce n'est pas seulement le cœur qui parle, mais aussi la raison et les faits : les sondages placent Mme Anne HIDALGO en tête des intentions de vote. Tous les chefs de partis de Gauche réclament de l’unité, mais autour de leur propre personne. En fait, seule Mme Anne HIDALGO peut mettre tout le monde d’accord : «On ne va pas se raconter des histoires, elle est sur le top départ des candidats putatifs. Et c’est une femme» dit David BELLIARD, un élu écologiste parisien. Le portrait du candidat idéal, dressé par Olivier FAURE, Premier secrétaire du Parti socialiste, ressemble, à s’y méprendre, à notre chère Anne : «Après avoir négocié un projet commun, il faut choisir celui ou celle qui est la meilleur (e) pour l’incarner. A chacune, et à chacun de se montrer capable de l’incarner ce bloc social, écologique, démocratique, féministe et européen» dit-il. Pour M. Emmanuel GREGOIRE, premier adjoint à la Maire de Paris «Je suis persuadé qu’une femme arrivera à rassembler» tweet-il le 31 août 2020. Dans une réponse sibylline, Mme Anne HIDALGO ne renonce plus à se présenter, mais pose des conditions : «Si l’on veut bâtir une démocratie vivante, il faut associer les citoyens à la décision politique. Voilà un changement sur lequel je me suis engagée, et je prendrai toute ma part dans la bataille qui s’annonce» dit la Maire de Paris au journal «Le Point». En tout cas, la Macronie, à travers certaines boules puantes, a bien compris que l’adversaire la plus dangereuse en 2022, c’est bien Mme Anne HIDALGO. «Pas d’erreur, c’est Lesieur», comme le dirait un slogan publicitaire !

La Gauche autour de la Maire de Paris remportera les régionales et les départementales de 2021, une étape majeure pour assommer la Macronie aux présidentielles de 2022. Il me tiendrait à cœur la reconquête du conseil régional d’Ile-de-France. Ce serait une bonne occasion de sortir du bois. Mme Anne HIDALGO n’écarte pas vraiment sa candidature, elle parle de projet, de concertation et d’unité : «Définissons d’abord le projet que les Sociaux-démocrates et les écologistes doivent bâtir. Nous devons nous placer sur le terrain des idées et non dans des jeux de castings» dit Mme Anne HIDALGO au journal «Le Point». A ce stade, on comprend les scrupules de Mme Anne HIDALGO qui a un contrat moral avec les Parisiens, mais une ancienne maire de Paris devenue présidente de la République dans la perspective des jeux olympiques de 2024, c'est un plus pour notre capitale. Par ailleurs, M. Emmanuel GRÉGOIRE, Premier maire adjoint, un homme de confiance, talentueux et du 12ème arrondissement en plus, apte à remplacer, en toute sérénité, Mme Anne HIDALGO, devenue présidente de la République, quel bonheur !

Mme Anne HIDALGO veut-elle y aller aux présidentielles de 2022 ?

Cette décision appartient à la Maire de Paris et à elle seule. Dans tous les cas, ce serait quand même une chose extraordinaire, en 2022, que cette Macronie inauthentique, vichyste et maintenant ouvertement négrophobe et islamophobe, avec ses concepts «d’ensauvagement de la société» et de «séparatisme», soit battue par une femme socialiste d'origine espagnole. Tout un symbole dans ce monde de brutes et de masochistes et une belle revanche contre ce prétendu «Nouveau Monde» qui avait pour ambition de détruire les forces de progrès et toutes les valeurs républicaines. Coutumier du parricide et des trahisons, le mari de Brigitte MACRON et François HOLLANDE en savent quelque chose, M. Emmanuel MACRON élu, par un large front républicain contre le Rassemblement national, est maintenant devenu le profanateur du totem républicain qu’il était censé protéger : «Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. La Politique, ça se fait à coup de pied dans les couilles. On est plus fidèle à sa nature qu’à ses intérêts. Je n’ai honte de rien» avait disait Charles PASQUA (1927-2015), un ministre de l’Intérieur et fondateur du Service d’Action Civique, une officine d’extrême-droite. Son calcul d’affronter au 2ème tour Marine LE PEN est voué à l’échec. Démasqué pour son leadership fondé sur l'horizontalité, le Roi est maintenant tout nu. En grande difficulté depuis l’affaire BENALLA, en passant par différentes révoltes contre ses réformes injustes, non encore abrogées, (Gilets jaunes, retraites, Assa TRAORE et la révolte contre les violences policières), le président MACRON, avec sa stratégie lepéniste assumée, tente de faire diversion en appliquant la stratégie d’un ancien Ministre Charles PASQUA, «Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire, une autre affaire dans l’affaire, jusqu’à ce personne n’y comprenne plus rien».

Cependant, dans ses parricides, M. MACRON, rempli de lui-même et croyant que la Politique se réduisant uniquement à une question simplement de communication, n’a pas vu que les données de la situation ont fondamentalement changé : Mme Anne HIDALGO, devenue, de facto, la cheffe de l’opposition, est la seule de capable de revivifier l’union de la Gauche, autour du progrès social et de l’écologie. Par conséquent, Mme Anne HIDALGO est devenue un caillou dans la chaussure de la Macronie.

Il faudra bien détrôner la statue des prétendus tenant du «Nouveau Monde». La République est de retour. En effet, partout, dans le monde, les Etats-Unis de Donald TRUMP, le Brésil de Jair BOLSONARO et la Grande-Bretagne de Boris JOHNSON, les politiques fondées sur la démagogie, l’étroitesse d’esprit et la peur, ont lamentablement échoué.

Après les municipales de 2020, la prochaine étape de bastonnade la Macronie, ce seront les régionales et les départementales de mars 2021, une étape majeure marquant un puissant point d’appui, pour que M. Emmanuel MACRON ne soit que le président d’un seul mandat.  Les dégâts et les souffrances causés par la politique de la Macronie, fondées sur le Chaos et la Discorde, doivent cesser.

Seule Mme Anne HIDALGO est capable de renouer avec l’Espérance et l’Espoir, en recréant un Monde d’Après,  fondé sur l’Harmonie !

Paris, le 17 septembre 2020, par Amadou Bal BA 

119710238-10159180690894301-413821036864780142-n
119717437-10159180691129301-8141865602947052298-n

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.