"Samuel PATY : Not in My Name" par Amadou Bal BA

NOT IN MY MAME : Ce crime barbare contre Samuel PATY est un lâche attentat contre le bien-vivre ensemble et la République. L'Islam, une religion de paix, est clair : celui qui tue doit être tué. L'assassinat est même assimilé à un crime contre l’Humanité : «Quiconque tuerait une personne, c'est comme s'il avait tué tous les Hommes» dit la Sourate V, verset 32 du Coran.

NOT IN MY MAME : Ce crime barbare contre Samuel PATY est un lâche attentat contre le bien-vivre ensemble et la République

Que dire face à l'innommable ?

Ce crime odieux doit être condamné avec une vigueur extrême et cela suivant plusieurs points de vue.

En aucun cas dans une société démocratique, notamment les provocations ou ces caricatures persistantes de notre Prophète Mohamet, ne doivent aboutir à ces crimes. Ce qui nous protège tous, c'est le respect mutuel et des règles républicaines. Le meurtre, le crime n’est pas acceptable dans une société démocratique, car toute vie humaine est sacrée, unique et irremplaçable. «Une vie vaut une autre» prescrivait la Charte du Mandé. En effet, les désaccords, dans une société encore démocratique doivent être solutionnés par la non-violence. De ce point de vue, et en leur temps, Martin Luther KING, Mahatma GHANDI et Ahmadou Bamba BA, considérés par des extrémistes, comme des «agneaux», ont été violemment critiqués et taxés de «naïfs». L’Histoire a leur a finalement donné raison. «Un cœur tendre, mais un esprit ferme» disait Martin Luther KING. Il y a plus de 5 millions d’Arabes et de Noirs en France. Ils représentent donc une force politique considérable, les élections se gagnant à la marge. Si les racisés sont organisés et mobilisés, pacifiquement, pour un bien-vivre ensemble, comme les communautés juive et chinoise, mes modèles, personne n’osera les insulter et les calomnier, à longueur de journée. Le racisme reculera, considérablement, et les idées du RN ne seront plus considérées comme légitimes, dans une République dont les principes sont notamment l’égalité réelle, la laïcité et donc le respect des croyants, comme des non-croyants.

Or, Ces idiots et barbares ne font que conforter le parti colonial, en justifiant ainsi, a posteriori toutes les calomnies, les stigmatisations et les violences à l’encontre des racisés supposés être tous, sans distinction, des terroristes potentiels. Marine LE PEN n'a plus besoin de faire campagne électorale ; ces imbéciles criminels l'ont faite à sa place. Le président Emmanuel MACRON, dans ses graves dérives identitaires et ses calculs politiciens pour 2022, qui avait déjà dans sa besace un projet de loi sur le séparatisme, fortement contesté, s'est vite rendu à Conflans-Sainte-Honorine. Le président MACRON a donc vu tout le profit politique à tirer de ce crime que personne ne doit ni excuser, ni justifier, car il est d'une gravité extrême.

«Not in my name», face à ces odieux, comme d'autres et je vous renvoie à mes divers articles sur Arnaud BELTRAME, ces moines égorgés en Algérie, je le redis, avec force : la religion de mes Ancêtres est celle de la paix et du bien-vivre ensemble. Aucun précepte de ma religion n'autorise, à un soi-disant fidèle qui n'est qu'un criminel, d'aller tuer l'autre. L'Islam, une religion de paix, est clair : celui qui tue doit être tué. L'assassinat est même assimilé à un crime contre l’Humanité : «Quiconque tuerait une personne, c'est comme s'il avait tué tous les Hommes» dit la Sourate V, verset 32 du Coran. D'une manière générale, victime de graves persécutions, et s'étant par la suite réfugié à Médine en 622, le Prophète Mohamet a toujours combattu l'intolérance en assurant la protection des Chrétiens et des Juifs, les gens du livre. Par ailleurs, le 10 octobre 680, Hussein, fils d’Ali et petit-fils du Prophète Mohamet, est massacré par les troupes du calife de Damas, c'est ce crime odieux qui est à la base du schisme entre Sunnites et Chiites.

Que faire ?

Le bien-vivre ensemble c'est le combat pour toute personne attachée aux valeurs républicaines.

Aux racisés, je dis clairement et sans ambiguïté que nous réclamons dans cette belle France, une place au soleil. Nous devons constamment nous éloigner du Mal et aller vers le Bien souverain. Nous n'avons pas vocation à être des trafiquants de drogue, des fichés, nous aspirons tout simplement au bonheur comme les autres. Ce jeune de 18 ans, russe d'origine tchétchène, qui était à la fleur de l'âge, muni d'une carte de résident, a mis toute sa famille et son entourage dans de grandes difficultés. Par conséquent, je continuerai, à réclamer avec force, une Maison afin d'apprendre les ficelles pour réussir sa vie, dans le respect mutuel.

Aux racisés, je dirai toujours quittez ce statut de commentateurs, d'abstentionnistes et de spectateurs de la vie politique et citoyenne. C'est parce nous avons déserté les combats citoyens et républicains, les seuls qui vaillent, que ces calomnies, ces violences policières, ces guerres locales coûteuses, inefficaces et injustes, ce racisme institutionnel et systémique vont maintenant être légalisés dans cette loi macronienne sur le séparatisme. La liberté d'expression et la laïcité n'ont jamais voulu dire caricaturer uniquement et exclusivement le Prophète Mohamet. Il va falloir, dans un autre article, préciser ces concepts qui ont été gravement détournés de leur sens. Personne ne s'attaque aux autres religions sous ces prétextes fallacieux. Personne ne s'attaque non plus au wahabisme, de l'Arabie Saoudite, pays de Oussama Ben LADEN, et grand pourvoyeur du fondamentalisme religieux dans le monde et une dictature féroce ayant assassiné de nombreuses personnes dont un journaliste Jamal KHASHOGGI (1958-2018).

L’émotion est si grande que cet odieux crime contre Samuel PATY est un attentat contre la République et le Bien-vivre ensemble. Les extrémistes seront mobilisés pour aller voter et les républicains, notamment les racisés, seront tentés de s’abstenir. On dit souvent comment est-ce possible que Donald TRUMP ait été élu président des Etats-Unis ?

En France, et depuis 2002, le Rassemblement national est devenu le 1er parti de France et la Macronie, lepénisée. Donc tout est possible, quand des imbéciles, comme à Conflans y participent.

Quand on est citoyen de la République on s'éloigne de la violence et on prend les armes républicaines, en particulier l'engagement citoyen et la participation aux élections.

Allez donc voter pour qui vous voulez, mais allez voter en mars 2021 aux régionales et aux départementales, ainsi qu’aux présidentielles de 2022, pour sauver la République et le Bien-vivre ensemble !

Paris, le 18 octobre 2020, par Amadou Bal BA - 

122022481-10159267044179301-1576479318564308539-n-1

 

122048664-10159267044424301-4780295143499519618-n

122022481-10159267044179301-1576479318564308539-n

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.