"1er tour des régionales" par Amadou Bal BA

1er tour des régionales et départementales du 20 juin 2021 : 2ème claque retentissante pour la Macronie, échec de la France Insoumise et confirmation du leadership socialiste-écologiste de Mme Anne HIDALGO

202721878-10159897789399301-7265020431237463012-n

1er tour des régionales et départementales du 20 juin 2021 : 2ème claque retentissante pour la Macronie, échec de la France Insoumise et confirmation du leadership socialiste-écologiste de Mme Anne HIDALGO

Ce 1er tour des régionales est marqué par une abstention record. A 20 h, le taux de participation de 66,10%. Cette abstention a de mon point de vue trois causes. Tout d’abord, après une année sombre, en raison de cette pandémie du Covid, et la levée récentes des restrictions, notamment avec la réouverture des bars et les restaurants, les citoyens ont préféré «aller à la pêche» du bonheur. Ensuite, traditionnellement, les racisés, comme les classes paupérisées ne croient plus que la Politique puisse changer leurs conditions de vie. Enfin  cette lepénisation croissante et assumée de la vie politique, aussi bien de la Macronie que d’une partie des forces de la Droite, a jeté un discrédit profond sur la Politique.

Comment donc accueillir cette tendance des résultats du 1er tour des régionales et des départementales du 20 juin 2021 ?

C’est incontestablement un grave échec pour la République en Marche, une claque retentissante. Elu en 2017 sur un front républicain, le président MACRON a tourné le dos aux valeurs républicaines en voulant ramener le débat de la présidentielle de 2022 entre lui et le Rassemblement National.  La Macronie a été fondée sur une trahison, et le mensonge finit par ne plus payer.

En 2015, sur les 13 régions : la Droite disposait de 7 régions, le Parti Socialiste 5 régions (Mme Marie-Gute DUFAY en Bourgogne-Franche-Comté, M. Loïg CHESNAIS-GIRARD en Bretagne, M. François BONNEAU en Centre Val-de-Loire, Alain ROUSSET en Aquitaine et Mme Carole DELGA en Occitanie), M. Rodolphe ALEXANDRE, est un divers Gauche en Guyane, et enfin un indépendantiste en Corse, M. Gille SIMONEONI.  Aucune région pour le Rassemblement national.

Les présidents de région sortant semblent faire un bon score. Le Rassemblement national a perdu 9 points par rapport aux élections de 2015 ; c’est donc un échec cuisant. La France Insoumise, disons-le, a raté ses régionales.

Quelle perspective pour le 2ème tour du 27 juin 2021 et pour les présidentielles de 2022 ?

Les Socialistes et les Verts, à eux-seuls, rassemblent plus de 31% des voix. Par conséquent, si la stratégie de Mme Anne HIDALGO d’alliance est appliquée la Gauche de gouvernement pourrait faire un bon score au deuxième tour.

Finalement, ces régionales de 2021, placées à 10 mois des présidentielles, sont loin d'être seulement qu'un scrutin local ; c'est avant un test national, face des candidatures, potentiellement multiples, de clarification du paysage politique. Le leadership national de Mme Anne HIDALGO est confirmé et validé. Mme Anne HIDALGO, après une période de Chaos de la Gauche, avait renoué avec l'espérance aux municipales de 2020 en créant une alliance avec des Verts. Des bastions historiques de la Droite, comme Marseille et Bordeaux, sont tombés, au bon endroit. Dans la 15ème circonscription de Paris, Mme Lamia EL AARAJE est devenue, depuis le 6 juin 2021, députée de Paris, en remplacement de Mme George PAU-LANGEVIN, devenue vice-présidente de la Défenseure des droits.  


Paris le 20 juin 2021 par Amadou Bal BA -

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.