"Le président Macky SALL à Danthiady" par Amadou Bal BA

«Le président Macky SALL accueilli triomphalement, à Danthiady, mon village, dans le N’guénar, Nord du Sénégal»

203488756-10159896787104301-7610873519355497506-n

Le président Macky SALL accueilli triomphalement, à Danthiady, mon village, dans le N’guénar, Nord du Sénégal

Après sa tournée de 8 jours au Fouta-Toro, sur le chemin de Ranérou, où est inspecteur, mon jeune frère, Mamoudou BAL, dit Samba, le président Macky SALL s’est arrêté, le 19 juin 2021, à Danthiady. L’accueil qui lui a été chaleureux, et surtout, loin des luttes partisanes, avait mobilisé toute la population, debout comme un seul Homme, dans une démarche républicaine, pour accueillir, de façon triomphale, le président Macky SALL. En effet, les opposants, sans leur slogan «Fouta Tampi» (Le Fouta souffre), comme la majorité avec «Fouta Fofti» (Le Fouta revit et respire) étaient tous mobilisés, enthousiastes et été honorés que le président Macky SALL s’arrête à Danthiady. Le président de la République était accompagné notamment de maître Malick SALL, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, qui lui-même est né à Danthiady, et y a fait ses études primaires. Ce sont les ancêtres de Maître Malick SALL, qui ont fondé Danthiady, au milieu du XIXème siècle. Ce village, en hauteur, est surnommé «Townguo Demba» ; c’est Thierno Demba SALL, le premier à s’installer à Danthiady. Et de nos jours, encore, la famille SALL cumule les deux fonctions distinctes, d’Imam (guide la prière) et de chef de village (M Mamadou Baïdy SALL).

Le président Macky SALL a considérablement amélioré les conditions des Foutankais avec la route moderne Matam-Dakar (500 km). Et le village de Danthiady, pendant longtemps abandonné en raison du détour des véhicules par Saint-Louis-Dakar (700 km), est devenu attractif et au centre du Fouta-Toro. En effet, Danthiady est désigné sous le titre de «Horé yolndé», ou début de «l’expédition périlleuse». En raison de ces périls, Danthiady était considéré comme appartenant au Ferlo, une zone périlleuse de la brousse. En fait, Danthiady, c'est le dernier village du NGuénar, à partir de Trao Dendoundi, le prochain village, c'est le Ferlo. On se sent appartenir culturellement à ces deux zones  et à Danthiady, en est particulièrement fiers. Avant Macky SALL, c’était une souffrance et très risqué de prendre la route Ouro-Sogui-Linguère pour aller à Dakar. Rien qu’entre Ouro-Sogui et Danthiady, un tronçon de 10 km, la route n’étant pas bitumée, et pendant la saison des pluies, les ponts d’infortune à Thiancogne abîmés ; il fallait plus de 1 heure pour ce très court trajet, avec des risques de panne ou d’accident. Maintenant que des ponts modernes ont été édifiés et construits par Macky SALL, en moins de 15 minutes, on peut se rendre à Matam (28 km). En moins de 4 h 30, là où il fallait 1 ou 2 jours, on peut aller à Dakar, ou passer un week-end au Fouta-Toro et revenir, sans difficulté à la capitale.

Bon nombre de personnalités politiques de haut rang, sont venues rendre visite à Danthiady, dont la première dame du Sénégal, Mme Viviane WADE, à deux reprises, sans doute à l’instigation, de notre oncle et ami, M. Kalidou DIALLO, né à Danthiady, et Ministre de l’Education nationale. Léopold Sédar SENGHOR, candidat aux législatives, est venu, pour la première fois,  à Danthiady, en décembre 1955. C’est une visite, sans images, mais Amadou Hampâté (1901-1991) avait souligné la puissance de la tradition oral ; on se souvient encore de cette visite de SENGHOR à Danthiady, débout sur un mortier, à la place centrale du village et s’adressant à la foule. En effet, le président SENGHOR avait privilégié, dans sa campagne électorale les zones rurales, même les plus reculées comme Danthiady ; tandis que Lamine GUEYE avait commis l’erreur de ne s’adresser qu’aux villes. Les résultats de ces élections législatives du 2 janvier 1956 verront une écrasante victoire du parti de SENGHOR, le Bloc Démocratique Sénégalais de 213 182 voix soit 75% des voix contre 22% pour Lamine GUEYE (1891-1968).

Le président Macky SALL, comme son illustre prédécesseur et grand stratège en politique Léopold Sédar SENGHOR, a bien compris que les élections nationales, comme locales, au Sénégal, ne se gagnent pas contre le Fouta-Toro, et sa diaspora, désormais massivement présente dans les grandes villes, comme Dakar. L’opposition est dans des polémiques stigmatisant les Foutankais, comme les concepts de «Titre foncier» ou de «Neddo Ko Bandoum» (piété ou solidarité familiale). Cette visite du président Macky SALL, à Danthiady, clôturant une importante et historique tournée au Fouta-Toro, atteste que le Chef de l’Etat fait de la Politique, au sens noble du terme. En effet, les Foutankais qui soutiennent le président Macky SALL savent, non seulement être reconnaissants pour ces importantes infrastructures ayant considérablement amélioré leurs conditions de vie en raccourcissant les distances, mais aussi exprimer fortement leurs doléances. Les Foutankais savent que le président Macky SALL, dans sa tournée, agit au concret, et saura les écouter et les entendre.  Aussi, dès le samedi 12 juin 2021, l’Ageroute a présenté au chef de l’Etat le projet de réhabilitation de la Nationale II, reliant N’Dioum-Ouro-Sogui-Bakel. Le président Macky SALL a inauguré le tronçon Tarédji-Podor. Le 13 juin 2021, la route Diattar-Halwar (lieu de naissance d’El Hadji Omar TALL) a été lancée et le tronçon N’Dioum-Halwar-Dimath, a été inauguré, le lancement à la sortie de N’Dioum des travaux de la dorsale, N’Dioum-Linguère (170 km). Le président Macky SALL a visité le tronçon N’Dioum-Madina-N’Diathbé-Cas Cas. Le 14 juin 2021, visite inaugurale du Centre départemental de Formation Technique et Professionnelle de Aéré-Lao, inauguration du tronçon Cas Cas – Saldé – Pété – Gadiobé – Boké Dialloubé, visite des chantiers Pété-Thilogne-Ouro-Sogui et inauguration de l’hôpital niveau 1 de Agnam et du Centre de Santé de Thilogne, présentation du projet de la route du «Daandé Maayo» à Nguidjilone et inauguration du lycée Hassan Sadio Diallo. Le 16 juin 2021 est réservé à un conseil ministériel en vue du lancement des travaux du Centre régional hospitalier de Matam à Ouro-Sogui et des travaux de l’aéroport régional de Matam à Ouro-Sogui. Le 17 juin 2021, le président Macky SALL a inauguré un Daara moderne et le tronçon Ouro-Sogui-Hamady Hounaaré, les ponts de Ganguel Soulé et Wendou Bosséyabé, et on lui présentera des projets des plateformes multifonctionnelles à Wendou-Bosséyabé. Le Chef de l’Etat, outre une remise de matériels à des associations de femmes, a visité l’hôtel de Sémmé et lancera les travaux du Dandé Mayo Sud à Padallal, et inauguré un Dara moderne à Ranérou.

Le président Macky SALL a également bien compris que l’influence politique de Danthiady, que d’aucuns qualifiaient, parfois avec du mépris, de «Ferlankoobé» (Broussards) est considérable au Fouta-Toro et au sein des diasporas, notamment en France, aux Mureaux, dans les Yvelines. En effet, Danthiady, une bourgade maintenant de plus de 20 000 habitants, avec son importante diaspora dans divers pays (France, Gabon, Congo, Etats-Unis, Hollande, Belgique, Japon) à la lisière du N’Guénar et du Ferlo, c’est le Quartier Latin du Fouta-Toro. Son école a été créée en 1960, et déjà un nombre impressionnants de cadres. En effet, Danthiady c’est déjà deux ministres (M. Kalidou DIALLO, ministre de l’éducation nationale sous maître Abdoulaye WADE, et maintenant, maître Malick SALL, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice), un Directeur général de la télévision, Daouda N’DIAYE, de nombreux professeurs d’université dont M. Abdoulaye Baïla N’DIAYE, directeur de l’IFAN, M. Harouna BAL, dit Chita, professeur et chef de département à l’université Iba Der Thiam à Thiès, M. Amadou BA, historien et universitaire au Canada, des ingénieurs, des médecins, un personnel soignant, des inspecteurs de l’éducation nationale, de nombreux enseignants, et même un Directeur des Ressources Humaines à la Caisse des écoles du 12ème arrondissement de Paris, chroniqueur et écrivain. La liste est trop longue qu’il sera fastidieux de les citer tous ici.

Les habitants de Danthiady ont formulé de nombreuses doléances que je rappelle, sommairement : un centre de formation et des métiers pour la jeunesse, un lycée moderne et scientifique, des salles de classe pour l’école arabe et le soutien pour une grande mosquée. J’ajouterai, modestement, le soutien des projets en santé, éducation et agriculture de la population.

Paris, le 19 juin 2021 par Amadou Bal BA -

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.