amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

649 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 nov. 2022

amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

"Qatar, Coupe du Monde du Fric" par Amadou Bal BA

Coupe du monde du FRIC au Qatar 2022, ses enjeux financiers, politiques et humains. Vive le football, même s’il faut parfois se boucher le nez, en raison de ses arrangements, cette grande hypocrisie, ces indignations très sélectives.

amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

«Coupe du monde du Fric au Qatar 2022, ses enjeux financiers, politiques et humains» par Amadou Bal BA -

Le Qatar organise, avec l’appui de Nicolas SARKOZY, du 20 novembre 2022 au 18 décembre 2022, jour de la fête nationale du Qatar. Le match d’ouverture oppose le Qatar à l’Equateur (2 à zéro), «We want Beer», (Nous voulons de la bière), chantaient les supporters de l’Equateur, dans un pays où la vente de l’alcool est interdite. Le lundi 21 novembre 2022, à 17 heures (heure de Paris), le Sénégal, sans Sadio MANE, affronte les Pays-Bas et a perdu 2 à zéro. Le mardi 22 novembre 2022, Karim BENZEMA, ballon d’or 2022, est forfait dans le match France-Australie (Groupe D), à 20 heures. Le prochain match de la France est  pour le samedi 26 novembre 2022, à 17 heures. C’est donc mal partie pour mes deux équipes favorites. Mais j’irai consulter le marabout de Barbès, les noueurs de cordes, les sorciers, les féticheurs.

Le Qatar a déjà investi 220 milliards de dollars sur cette coupe du monde, là où la moyenne des dépenses,  pour le mondial, se situe entre 11 et 13 milliards. Longtemps sous influence du Bahreïn, le Qatar, dont la capitale est Doha, est un petit pays par sa surface géographique de 11 627 km2, avec une population estimée à 3 059 000 habitants. La région parisienne fait plus de 12 millions d’habitants. Jadis, pays de pêcheurs, longtemps soumis à la piraterie, les Britanniques en profitent pour en faire un protectorat à partir de 1916, sous la dynastie AL-THANI. Dès 1926, l’Anglo-Persan Oil Company obtient les premières concessions de pétrole, mais l’exploitation rentable et intensive ne débutera qu’à partir de 1949 et en 1971 d’énormes champs de gaz sont découverts à North-Field.

Dans sa compétition avec l’Arabie-Saoudite, le Qatar est accusé d’être l’un des principaux bailleurs de fonds des fondamentalistes musulmans, notamment les «Frères musulmans» d’Egypte en Syrie, en Libye et en Tunisie. Ce pays accueille aussi des réfugiés Talibans et du Hamas. La chaîne AL JAZEERA est l’autre force de frappe du pays. Ouvrant ses plateaux à des Israéliens, Al Jazeera témoigne, une fois de plus, de l’usage diplomatique que lui assigne le Diwan. Pendant longtemps, cette chaîne a diffusé les vidéos de Ousmane Bin LADEN.

Dans la défense de cet "universalisme", en fait ethnique, avec ses indignations sélectives, à géométrie variable, et à forte coloration politique, au moment où nous tympanise sur les droits de l’Homme en Chine et en Russie, dès qu’un pays se couche devant le diktat des Occidentaux, tout est pardonné. Au Qatar, sur le plan des droits de l’Homme, 6500 ouvriers sont morts, depuis le 23 février 2021, dans la construction des stades du Mondial 2022, indique un journal anglais, «The Guardian». Et si c’était 6500 ouvriers occidentaux ? Au Qatar, pays pénalisant l’homosexualité de 7 années de prison, la Femme reste encore mineure, et soumise à l’autorité de son mari. Là où certains lobbies avaient emmerdé carrément le joueur sénégalais, Idrissa Gana GUEYE, tous ces faux-culs, qui nous rabâchent à longueur de journée les principes de laïcité, la Burqa, le Burkini, les droits de la femme Ouïghour, Talibane ou musulmane des banlieues de France, ont subitement fermé leurs gueules, devant la puissance financière du Qatar. «L’essentiel est de participer» disait le Baron Pierre de COUBERTIN. Business is Business. Mais ce n'est donc plus une coupe du monde de football, mais le règne souverain du fric. L’argent-roi gouverne bien la conscience morale de ces donneurs de leçon.

A l’Elysée on a déroulé le tapis rouge à Ali BONGO du Gabon, le prince saoudien, avant l’achat du Paris-Germain, bien des magasins parisiens ont été achetés par les pays du Golf. «Nombre d’États du Golfe lorgnent sur le patrimoine français et tentent, des pétrodollars plein les poches, d’acheter tout ce qui peut l’être avant épuisement de l’or noir. Jusqu’ici nos dirigeants leur avaient résisté – du moins en apparence -, offusqués par tant d’audace. Mais, avec le Qatar, c’est une tout autre histoire. La France est devenue le terrain de jeu sur lequel la famille Al-Thani place et déplace ses pions politiques, diplomatiques, économiques, immobiliers ou industriels. Nos élites, maniant l’art du double langage, amalgament depuis des années intérêt général et enjeux personnels, si bien qu’on se demande parfois où s’arrête le mélange des genres. Cette situation, qui rappelle le pire de la Françafrique, marque l’avènement d’une Qatar-France oublieuse de nos valeurs et héritière des tares du petit émirat» écrivent Pierre PEAN et Vanessa RATIGNIER. 

Vive le football, même s’il faut parfois se boucher le nez, en raison de ces arrangements, de cette grande hypocrisie, ces indignations très sélectives.

  Références bibliographiques

BOUSSOIS (Sébastien), «Le Qatar, un dommage collatéral de la rivalité Arabie-Saoudite/Iran ?», Pays du Golfe, 2019, pages 57-66 ;

KAMRAVA (Mehran), Qatar, Small State, Big Politics, Cornell University Press, 2013, 222 pages ;

PATTINSON (Pete), McINTYRE (Niamh) «6500 Migrant Workers Have Died, since World Cup Awarded», The Guardian, 23 février 2021 ;

RATIGNIER (Vanessa), PEAN (Pierre), Une France sous influence : Quand le Qatar fait notre pays son terrain de jeu, Paris, Fayard, 2014, 484 pages.

Paris, le 20 novembre 2022, par Amadou Bal BA -

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial