«Mamoudou BARRY, battu à mort, crapuleusement» par Amadou Bal BA

A la suite du lâche assassinat de Mamoudou BARRY, et des déclarations scandaleuses du Rassemblement national et de Nadine MORANO contre Sibeth NDIAYE, il est temps que les Français issus de l'immigration s'organisent pour le bien-vivre ensemble, dans la fraternité.

 

20190722-151657

20190721-233107
«Je condamne le crime odieux perpétré contre Mamoudou BARRY», déclare M. Macky SALL, président du Sénégal.

 Marié et père d’une petite fille de deux ans, Mamoudou BARRY venait de soutenir sa thèse de doctorat en droit, en fiscalité, le 27 juin 2019. Devant sa famille, il a été agressé, le 19 juillet 2019, verbalement, par des supporters de l’équipe d’Algérie, apparemment d’origine turque : «vous, les sales noirs  on va vous niquer ce soir» dit l'agresseur en pointant du doigt Mamoudou. Ils l'ont battu, et il est mort le 20 juillet 2019, des suites de ses blessures. Mamoudou étant un Peul, a été pris pour un Sénégalais. C’est un grand ouf  de soulagement pour nos amis Algériens, le suspect n’est pas un des leurs, mais un Turc supportant leur équipe.

 Les Sénégalais ont perdu la finale, mais ont accueilli, dans une ferveur populaire et le calme, le retour des Lions au pays, comme des vainqueurs. Les Algériens ont gagné, mais déjà deux morts. Depuis 1995, chaque 1er mai, je suis au Pont du Carrousel pour dénoncer le crime contre Brahim BOURAAM, jeté à la Seine par les fachos. Je suis très en colère contre ces imbéciles qui font reculer notre cause pour le bien-vivre ensemble. Nadine MORANO doit jubiler.

 Il y avait les pratiques esclavagistes en Libye, les assassinats sauvages de Sénégalais au Maroc, les cris de singe balancés à Manu DIBANGO, lors d'un concert à Alger, les bombes posées par des Français contre d'autres Français, le vandalisme gratuit. Des Français, dont des religieux égorgés en Algérie comme en France. Et ces années noires en Algérie où des Algériens égorgeaient d'autres Algériens. Avec notre association Intercapa, nous nous sommes battus pour l'accueil des réfugiés Algériens en France, pour les faire régulariser. Stop à cette violence gratuite, qui ne peut ni être excusée, ni être justifiée. Quelle bêtise monstrueuse ! Tout cela n'a fait que renforcer le Rassemblement national à travers des amalgames et des stigmatisations de l'ensemble des Français issus de l'immigration.

  Il faudrait qu'on en parle, de manière apaisée  avec tous nos amis de toute la diaspora.

 Pendant toute la CAN, il y a un déchaînement de boue, de haine et de sottises, de la part de certains supporters Algériens, pas tous fort heureusement. On nous traite de «singe» ou de «négro» ; ces faits à caractère raciste, même s’ils viennent d’une minorité d’imbéciles qui se trompent de colère, existent et se répètent. Je me suis dit cela va passer après la compétition. Maintenant qu'ils ont gagné la violence crapuleuse continue. On nous dit ce n’est pas un Algérien, c’est un Turc, circuler, il n’y a rien à voir. Pour ma part, la vie de chaque homme, dont celle de Brahim BOUARRAM me tient à cœur depuis le 1er mai 1995.  Il faut siffler la fin de la récréation.

 Nos adversaires ne sont ni les Blancs, ni les Juifs, ni les Musulmans, ni les Arabes, mais c'est la bêtise humaine d'où qu'elle vienne. Un imbécile est un imbécile, quelle que soit sa couleur, sa nationalité ou sa religion ; c'est cela la ligne de partage : il y a d'un côté les êtres humains et de l'autre les barbares. Nous avons en nous, une colère ancienne et sourde, mais elle est souvent mal dirigée.

Le Rassemblement national ne cesse de progresser ; c'est cela qui devrait la préoccupation principale de tous ceux qui s'intéressent à la République. Nous devrions nous battre, en conséquence pour la citoyenneté et le refus de la marginalisation. Aujourd'hui, Nadine MORANO, Alain FINKIELKRAULT et Eric ZEMMOUR peuvent nous insulter sans aucun dommage. Si cela est possible, c'est parce qu'il y a quelque chose de puéril et idiot dans nos comportements. Nous avons oublié les choses fondamentales pouvant faire avancer notre vie dans le bon  sens.

Notre préoccupation principale devrait être de nous éloigner constamment du Mal et d'avancer sans relâche vers le Bien souverain. Nous devons viser l'excellence, et combattre la sottise. C'est le seul chemin qui vaille. Tout le reste n'est que barbarie et fait reculer, stupidement, notre cause pour le bien-vivre ensemble.

Pour la France, notre objectif majeur devrait être  de s'inscrire, massivement, sur les listes électorales. Nous allons, le 15 mars 2020, vers des élections municipales les plus sanglantes de l'histoire de France. Si nous nous maintenons dans le statut de spectateur ou celui de barbares, alors nous serions des moutons bons pour être égorgés à la baignoire.

Dans nos pays d'origine, en Afrique, nous sommes confrontés à des régimes préhistoriques et dynastiques. Le cas de l'Algérie, dont la Révolution a été confisquée par les militaires et le clan BOUTEFLIKA,  est édifiant. Les Algériens manifestent, ils ont beaucoup de peine à être entendus. Ils manifestent le vendredi, le dimanche, pour la France, et le mardi, pour les étudiants, afin dégager toute cette clique de parasites et de mafieux.

A la rentrée, en septembre 2019, j’invite, ceux qui le souhaitent, autour de mon association, «France républicaine et citoyenne», de nous rassembler dès la rentrée de septembre, pour envisager ensemble, des mesures fortes pour l'égalité réelle des droits en France et pour une démocratie apaisée et innovante en Afrique, pour le bien-vivre ensemble, la fraternité, la justice et le respect mutuel.

Ensemble avançons dans la bonne direction  ; il faut éduquer, s'organiser, se rassembler autour de l'essentiel,  et agir pour nos intérêts et ceux de la République !

 Paris, le 21 juillet 2019, par Amadou Bal BA 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.