amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

619 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 mars 2022

"Mali, France, Sénégal, Amour, Répulsion" par Amadou Bal BA

Le Mali, la France et le Sénégal, une relation oscillant entre Amour et Répulsion. La cour de Justice de l'UEMOA a suspendu les sanctions à l'encontre du Mali. La CEDEAO continue de négocier avec le Mali sur les délais de transition et un gouvernement d'union nationale. Les Africains ne veulent plus de cette Françafrique arrogante, mais une vraie coopération.

amadouba19@gmail.com
Le bien-vivre ensemble Littérature et Politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

«Le Mali, la France et le Sénégal, entre Amour et Répulsion» par Amadou Bal BA - 

A l’initiative de l’association «Intercultura du 20ème», sous la présidence M. Hamidou SAMAKE, adjoint à la Maire de Paris, avait lieu une conférence, le vendredi 25 mars 2022, à la salle des fêtes de la mairie du 20ème arrondissement, et animée par l’écrivain, M. Seidik ABBA : «Mali-Sahel, notre Afghanistan à nous ?».

Cette conférence se tient dans un contexte particulier. La Cour de justice de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, (UEMOA), dans une décision du 24 mars 2022, vient de suspendre les sanctions de la CEDEAO à l'égard du gouvernement malien. Pour le gouvernement malien, ces sanctions décidées par la conférence des chefs d’Etat, risquent d’entraîner des «conséquences difficilement réparables au regard de l’impact social, économique et financier». Sans se prononcer sur la légalité des sanctions, la Cour de Justice de l’UEMOA a estimé que compte tenu de l’urgence et du motif sérieux invoqué, les mesures, jugées «gravement préjudiciables», non seulement à l’Etat malien mais aux Maliens eux-mêmes, sont suspendues. Ces sanctions touchent également le Sénégal ; le Mali étant un pays enclavé, l'essentiel de ses marchandises transitent par le port de Dakar.

Par ailleurs, la situation malienne est appréciée au regard de la résurgence des coups d’Etat militaires en Afrique et de la Guerre froide, en raison de l’invasion de l’Ukraine par le Tsar des Russies. D’une manière générale, la politique africaine de la France, comme au bon vieux temps de la Françafrique du Général de GAULLE (1890-1970) et de Jacques FOCCART (1913-1997) est remise en cause par les populations africaines, dénonçant cette indépendance dans la dépendance. L’intervention française au Mali, n’a pas résolu la question de la sécurité au Nord du pays. Pire, le gouvernement malien n’avait pas le droit de se rendre à Gao, une sorte de partition du pays, qui ne disait pas son nom, sans combattre les djihadistes. Certaines mauvaises langues s’interrogent : comment la France a pu devenir le 4ème producteur mondial d’or ?

Aussi, M. Choguel MAIGA, premier ministre du Mali, lors de son discours en septembre 2021 au Nations Unies, a reproché au président MACRON «d’abandonner le Mali en plein vol». Je rappelle, qu'en 2012, la suite de l’assassinat du président Mouammar KADHAFI (1942-2011), et Nicolas SARKOZY, selon Médiapart, serait fortement impliqué dans ce crime, diverses bandes de terroristes se sont éparpillées dans d'autres pays du Sahel, notamment au Mali.

Finalement, le Mali est un débat erroné, dévoyé et instrumentalisé, c'est pour cela qu'il est difficile d'y voir clair, notamment la faillite de l'Etat colonial et la mise en place d'une Françafrique pour un continent de 33 millions de kilomètres carrés riche de ses matières premières.

La relation entre le Mali et ses partenaires oscille entre l’Amour et la répulsion. C’est le pèlerinage à la Mecque, en 1324, de Kankan Moussa, 10ème Mansa du Mali de 1312 à 1337, qui a suscité toutes les convoitises des Occidentaux à l’égard de l’Afrique. Suivant, Ibn KHALDOUN (1332-1406), on pouvait extraire 3 à 4 tonnes d’or par an, au Mali. Aussi, les Portugais, à l’époque, les plus grands navigateurs, ont entamé la conquête de l’Afrique. L’Empire du Mali a pendant longtemps dominé mon Fouta-Toro, le Nord du Sénégal. C’est à la suite de l’assassinat de son père que le Satigui, Coly Tenguella BA est venu conquérir et unifier le Fouta-Toro. En ce sens l’islamisation du Mali par El Hadji Omar TALL, par la guerre sainte, a laissé des traces profondes entre les deux peuples. C’est par le Sénégal, que le colonisateur qui voulait tracer la chemin de fer Dakar-Niger, que la «pacification» est arrivée. Les descendants de El Hadji Omar TALL (1794-1864), notamment Aguibou TALL (1843-1907), devenu le Fama à Bandiagara, ont participé à la défaite du Mali, un peuple millénaire. Dans cette relation faite d’amour et de répulsion, l’éphémère Fédération du Mali, la non reconnaissance de Lamine GUEYE (1891-1968), un saint-louisien, originaire de Médine, et le renvoi brutal par Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) de la délégation de Modibo KEITA (1915-1977), proche du camp soviétique, n’ont pas arrangé les choses.

 Où va donc le Mali ?

Les fils du dialogue n’étant pas rompus, il est possible de trouver entre le gouvernement malien et la CEDEAO un accord sur un délai de transition raisonnable et un gouvernement d'union nationale, dans le respect de la souveraineté de ce pays.

Je le redis la France a encore sa place en Afrique, à condition de retrouver le chemin du dialogue, de la coopération mutuellement avantageuse et du respect de ses partenaires historiques. Certaines méthodes coloniales brutales et méprisantes sont à proscrire. Le Mali appartient aux Maliens.

Militant du bien-vivre ensemble, je crois en la République et en la démocratie. M. Choguel MAIGA a chassé du pouvoir, par la voie pacifique, l’indolent IBK (1945-1922). Le premier ministre malien, un homme d’Etat, saura trouver les ressources nécessaires, pour remettre le Mali sur le bon chemin.

  Références

 ABBA (Seidik), Mali-Sahel, nôtre Afghanistan à nous ?, Paris, Impacts, 2022, 150 pages ;

MAIGA (Choguel, Kollala), SINGARE (Issiaka, Ahmadou), Les rébellions au Nord du Mali, des origines à nos jours, Bamako, (Mali), Edis, juin 2018, 452 pages ;

Cour de Justice de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine, UEMOA, ordonnance n°06/2022/CJ du 24 mars 2022.

Paris, le 25 février 2022 par Amadou Bal BA - 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871