"Lamia EL AARAJE en tête législative 20e" par Amadou Bal BA

Lamia EL AARAJE en tête au 1er tour de la législative partielle dans le 20ème arrondissement de Paris avec 25,66% ; ce qui est encourageant pour les régionales, une étape décisive pour gagner les présidentielles de 2022. Mme Anne HIDALGO a donc eu raison de s'engager très fortement dans cette législative partielle.

Lamia EL AARAJE vire en tête au 1er tour de la législative partielle dans le 20ème arrondissement de Paris et obtient le soutien du PCF pour le 2ème tour du 6 juin 2021

Dans une déclaration très limpide, du 31 mai 2021, le Parti communiste (10,57% au 1er tour) appelle à voter pour Mme Lamia EL AARAJE au second tour du 6 juin 2021. «A Paris, nous invitons les électrices, électeurs et les forces de Gauche, à se rassembler pour faire élire la candidate de gauche la mieux placée (Notre Lamia), au premier tour» dit un communiqué. Par conséquent, le PCF, fidèle à sa tradition, appelle à une discipline républicaine. Les forces de Gauche, dans une élection, ont pour coutume, de se désister pour le candidat le mieux, ici dans le XXème, c’est Mme Lamia EL AARAJE qui vire nettement en tête au 1er tour du 30 juin 2021. Cette déclaration du PCF, sans ambiguïté, crée une dynamique de la victoire, pour Mme Lamia EL AARAJE. Je rappelle, qu'en juin 2017, seule Mme George PAU-LANGEVIN avait sauvé l'honneur de la Gauche à Paris. Maintenant que le vent est train de tourner dans le bon sens, cette déclaration du PCF, créé une synergie vers la victoire.

Au 1er tour du 30 mai 2021, dans la législative partielle dans la 15ème circonscription de Paris (20ème et 19ème), les résultats définitifs des bureaux de vote confirment que :

 - Mme Lamia EL AARAJE, Paris en Commun, Parti Socialiste, est en tête du 1er tour, avec 25,66% des voix ;

- Mme Danielle SIMONNET, La France Insoumise, en 2ème position avec 20,75% ;

 - M. François-Marie DIDIER, L.R, en troisième position avec 18,52% ;

 - Mme Antoinette GUHL, Europe écologie/Génération, en 4ème position 18,42 % ;

 - M. Thomas ROGER, Parti communiste, en 5ème position, 10,57%.

Pour le folklore, il y avait un royaliste en lice, M. Jean de BOURBON qui a fait 4,4%.

Pourquoi il faudrait se mobiliser et aller voter au 2ème tour, le dimanche 6 juin 2021, pour la candidate socialiste, Mme Lamia EL AARAJE, maintenant soutenue par le PCF ?

Cette législative partielle, dans le XXème arrondissement, dépasse très largement le  périphérique. En effet, Mme Anne HIDALGO, maire de Paris et cheffe de facto des forces de gauche, a donc eu raison de s'engager, très fortement, dans cette bataille, confirmant ainsi son leadership à Paris et dans le pays entier. Ce premier tour est le grand test, la Gauche a engagé une dynamique de la victoire ; ce qui est très encourageant pour les régionales des 20 et 27 juin 2021, une étape majeure pour rassembler la Gauche et gagner les présidentielles de 2022, et élire une Femme, pour la première fois, présidente de la République.

A condition de respecter la discipline républicaine, cette législative partielle, comme les municipales de juin 2020, préfigurent ce que seront les alliances aux régionales de juin 2021 et aux présidentielles de 2022, à savoir une alliance entre socialistes et écologistes, pour renverser la table 40 ans après François MITTERRAND. Aussi, je n’ai pas compris pourquoi les Verts,  alliés avec les Socialistes à la Mairie, avec de nombreuses villes conquises l’année dernière, n’ont pas donné de consignes claires de vote pour Mme Lamia EL AARAJE, la mieux placée des candidates de Gauche. On ne peut pas avoir un pied dedans et un pied dehors. Aux régionales, comme aux présidentielles, la stratégie nationale gagnante de Mme Anne HIDALGO, d’alliance entre les Socialistes et les Verts, est la seule viable et efficace. Il va donc falloir clarifier cette question d’alliance à géométrie variable : «on ne sort de l’ambiguïté qu’à ses dépens» avait dit, fort justement, Jean-François Paul de GONDI dit le Cardinal de RETZ (1613-1679).

Dans ce 2ème tour du 6 juin 2021, Mme Lamia EL AARAJE représente un espoir de changement, même si les conditions de vie sont parfois dures, «nous avons besoin de Lamia, pour préparer les échéances à venir. Le rendez-vous de 2022 sera un rdv extrêmement important, dans lequel nous poserons les différentes options qui s’offrent au pays. Est-ce qu’on veut se replier ? Est-ce qu’on veut tourner le dos à ce que sont nos valeurs républicaines ? Est-ce qu’on veut, au contraire, se projeter vers l’avenir, avec optimisme, dans un monde beaucoup plus écologique et solidaire. Nous devrons réapprendre à nous parler, nous respecter, à nous considérer. Lamia, c’est cette femme qui apportera aussi cette considération» dit Mme Anne HIDALGO. Attachée à la justice sociale, à l’égalité réelle, élue de terrain, d’une grande probité et intégrité, Lamia a de l’écoute et «saura préparer le changement dont le pays a besoin» dit Lionel JOSPIN, ancien premier ministre. «La démocratie est attaquée et menacée, il faut être fier d’être de gauche ; il y a non pas une envie de gauche, mais une nécessité de gauche qu’incarnent Lamia EL Aaraje et Eric Pliez» dit Mme Audrey PULVAR.

Le taux de participation est très faible ; il est à 15,54%. Il faudrait donc avec cette dynamique de soutien des communistes ne pas croire que tout est fait. «C’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses de vaches» dit un dicton. Par conséquent, il faut rester mobilisés, aller voter et faire voter au 2ème tour du dimanche du 6 juin 2021.

Félicitations à Mme Lamia EL AARAJE et Éric PLIEZ, qui ont maintenant le soutien du PCF. Mobilisation de tous, et en avant pour le 2ème tour du 6 juin 2021 !

Paris le 30 mai 2021 par Amadou Bal BA.

 

168429808-10159699950584301-3062730767134910707-n

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.