Un éditeur doit-il dissimuler la biographie d'un auteur qu'il publie ?

Les éditions Transboreal viennent de publier un ouvrage de Saint-Loup, La Nuit commence au Cap Horn.

Qui est ce Saint-Loup ?

Un "Français" qui s'est engagé en 44 dans la Légion des Volontaires Français pour aller avec les Nazis combattre le communisme sur le Front de l'Est.

Un "Français" qui a fui en Argentine où Peron l'a accueilli à bras ouverts en le nommant conseiller technique des troupes de montagne.

Un Français dont le véritable nom est Marc Augier mais qui a publié sous le pseudonyme de Saint-Loup et non sous son véritable nom, et pour cause, le roman que publient les éditions Transboreal.

Un Français qui aurait pu avoir pour ce livre le Prix Goncourt en 1953 pour ce livre mais son passé l'a heureusement rattrapé.

Que dit la courte notice biographique sur la quatrième de couverture des éditions Transboreal ? Elle tait le véritable nom de l'auteur qu'elle présente à mon grand scandale comme "un soldat perdu, chantre du dépassement de soi" !

Que m'a répondu l'éditeur auquel j'ai envoyé un courrier de protestation ?

Que Wikipedia ne cachait rien du passé sulfureux de Marc Augier. Or il publie le livre sous le pseudonyme de Saint- Loup, cela complique la recherche ! 

De plus qu'un éditeur puisse avoir comme référence Wikipedia est un rien sidérant !

Que dans une notice de trois lignes, il ne serait pas pertinent de parler de La Cagoule pour Mitterand. J'ai senti cela comme une provocation.

Que la qualité littéraire de l'oeuvre passait avant tout, ce que je ne contestais nullement. C'est l'opacité de la notice biographique que je contestais.

Ce à quoi je lui ai répondu que ce qui valait pour Céline pouvait valoir aussi pour Saint-Loup et qu'un éditeur se devait d'être honnête. Même en trois lignes on peut pratiquer le parler vrai !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.