UNESCO : l’Arabie Saoudite à la 7ème Conférence antidopage dans le sport

Les travaux de la 7ème Conférence des Parties à la Convention internationale contre le dopage dans le sport se sont tenus à Paris (France), au siège de l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), du 29 au 31 octobre 2019, en présence des représentants de 188 Etats parties à la Convention, dont le Royaume d’Arabie Saoudite, qui était représenté par le Prince Fahad bin Jalawi bin Abdulaziz bin Musaed, Executive director at the Saudi Arabian Olympic Committee.

le  Prince Fahad bin Jalawi bin Abdulaziz bin Musaed, Executive director at the Saudi Arabian Olympic Committee (A droite de la photo) et Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur Délégué Permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO (à gauche de la même photo)) le Prince Fahad bin Jalawi bin Abdulaziz bin Musaed, Executive director at the Saudi Arabian Olympic Committee (A droite de la photo) et Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur Délégué Permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO (à gauche de la même photo))

Au cours de cet événement qui a lieu tous les deux ans (depuis 2007), les enjeux relatifs à la supervision, à la mise en œuvre, au suivi de la Convention internationale contre le dopage dans le sport (la Convention) et d’autres questions portant sur la lutte contre le dopage sont abordés. Y ont pris part en autre à ladite à la conférence, quelques 500 représentants de haut niveau, des experts ainsi que les principaux acteurs du mouvement sportif, dont l'Agence mondiale antidopage (AMA), le Comité international olympique, l'Agence internationale de contrôle, le Conseil de l'Europe, Interpol et l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI- Ambassadeur Délégué Permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI- Ambassadeur Délégué Permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO

Dans son discours prononcée lors de la réception organisée à l’occasion de la réunion des Etats parties de l’UNESCO pour la lutte contre le dopage dans le sport, le 31 octobre 2019 , Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur Délégué permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO, a rappelé que « L’Arabie Saoudite prend pleinement sa part dans cette action. Les plus hautes instances du pays ont ratifié le Code mondial antidopage et la Convention de l’UNESCO. “

De surcroît, a-t-il affirmé, « Le gouvernement saoudien mène une action déterminée, notamment à travers l’action de la Présidence générale de la protection de la jeunesse, pour lutter contre le trafic des produits illicites qui nuisent à la santé des sportifs et faussant les résultats des compétitions. »


Ci-dessous, la transcription de l'allocution faite par Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur Délégué permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO, le 31 octobre 2019.


Délégation permanente du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO (Paris-France) Délégation permanente du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO (Paris-France)
Votre Altesse, Prince Fahad bin Jalawi bin Abdulaziz bin Musaed
Excellences,
Mesdames,
Messieurs

Je voudrais d’abord m’adresser à votre Excellence, M. Marcos Diaz, Vice-Ministre de la République dominicaine, pour exprimer mes félicitations à l’occasion de votre élection. La nouvelle présidence ouvre devant nous une période qui sera sans doute fructueuse. Elle permettra de renforcer la lutte contre le dopage, et poursuivra l’engagement résolue de l’UNESCO dans ce domaine.

Je voudrais également adresser mes vifs remerciements à Monsieur le Professeur Saleh Konbaz pour son travail important accompli lors de sa présidence.

Je voudrais aussi remercier les Etats membres et les organisations qui contribuent à cette lutte. Leurs efforts, déterminants, font progresser l’action commune pour éliminer le dopage dans le sport.

L’Arabie Saoudite prend pleinement sa part dans cette action. Les plus hautes instances du pays ont ratifié le Code mondial antidopage et la Convention de l’UNESCO.

Le gouvernement saoudien mène une action déterminée, notamment à travers l’action de la Présidence générale de la protection de la jeunesse, pour lutter contre le trafic des produits illicites qui nuisent à la santé des sportifs et faussant les résultats des compétitions.

L’accent est particulièrement mis pour soutenir les dispositions de la Convention anti dopage et des partenariats inter-régionaux. L’Arabie Saoudite promeut inlassablement cette Convention pour en renforcer la visibilité, notamment à travers les politiques publiques antidopage menées au niveau national.

L’action de l’Arabie Saoudite n’est pas nouvelle. Le pays compte parmi les premiers participants à un projet de résolution antidopage, et parmi les premiers à le ratifier. Il a organisé un symposium arabe autour de la question à Riyad en mars 2017, pour encourager le partage des expériences et des bonnes pratiques.

L’Arabie Saoudite continuera à soutenir le Fonds pour l’élimination du dopage, établi par l’UNESCO en 2008. Elle poursuivra naturellement son action, sa coopération avec les gouvernements, son soutien aux organismes internationaux et aux dispositifs qui font progresser la lutte contre le dopage dans le sport.

Je vous remercie.

Son Altesse, Prince Fahad bin Jalawi bin Abdulaziz bin Musaed (2ème à gauche sur la photo) et Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI- Ambassadeur Délégué permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO (à 1er droite de la photo) et des participants Son Altesse, Prince Fahad bin Jalawi bin Abdulaziz bin Musaed (2ème à gauche sur la photo) et Son Excellence, M. Ibrahim ALBALAWI- Ambassadeur Délégué permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO (à 1er droite de la photo) et des participants














Olivier Niggli, Directeur général de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a décrit aux délégués les priorités stratégiquesde l’AMA, et plus particulièrement le développement et la mise en œuvre du Code mondial antidopage et des Standards internationaux 2021, dont il sera question à la Conférence mondiale sur le dopage dans le sport de l’AMA, qui se tiendra du 5 au 7 novembre à Katowice, en Pologne.

A la tribune, M. Olivier Niggli, Directeur général de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) A la tribune, M. Olivier Niggli, Directeur général de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA)













1er novembre 2019

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.