Algérie. Réforme constitutionnelle : “oui” à 66,80 %

@DworaczekBendom

Mohamed Charfi, président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) Mohamed Charfi, président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE)

En réaction au mouvement de protestation populaire Hirak“, qui avait conduit l’ancien président Bouteflika à la démission, le gouvernement algérien a proposé différents changements dans le but d’un meilleur fonctionnement de l’État, le référendum constitutionnel pour une “Nouvelle République”, dimanche 1er novembre 2020 en fait partie. Le scrutin qui s’est déroulé en l’absence du président Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, transféré et hospitalisé dans la soirée de mercredi 28 octobre, en Allemagne pour des “examens médicaux approfondis ». On soupçonne une possible contamination par le nouveau coronavirus.
Algérie : un référendum constitutionnel mais quelle mobilisation ? © TV5MONDE Info


“Nouvelle République” sans le mouvement populaire “Hirak”
Malgré la mise en avant d’une série de droits et de libertés, le référendum maintient l’essentiel d’un régime “ultra présidentiel” et l’élargit même les prérogatives de l’armée. Pour les raisons mentionnées précédemment et qui sont contraires à son combat, qui se  veut une rupture avec le “système” politique en place depuis l’indépendance, le mouvement Hirak n’a pas soutenu le projet de réforme.
Le hirak,est-ce la fin d'un rêve?! © La voix du Maghreb

Engouement quasi nul

En effet, selon Mohamed Charfi, président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), 3 355 518 votants (66.80%) ont dit “Oui” au texte proposé lors du référendum de dimanche, alors que 1 676 867 ont voté “Non”, soit 33.20%.  Sur les 24 475 310 électeurs inscrits sur les listes électorales, 5 636 172 seulement ont glissé leurs bulletins dans les urnes, soit 23.72 %. Parmi eux, 45 071 membres de la diaspora algérienne dans différents pays. À toute utiles : 633.885 voix ont été annulées et 407 font objets de litige.

En vertu de la loi organique n 19-07 du 14 septembre 2019 relative à l’Autorité nationale indépendante des élections, l’ANIE est chargée d’annoncer les résultats provisoires des élections. Quant à la proclamation définitive des résultats du référendum, celle-ci relève des prérogatives du Conseil Constitutionnel qui devra se prononcer dans un délai de 10 jours.

Algérie : Les résultats du référendum constitutionnel dévoilés ce matin. © La voix du Maghreb

02/11/2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.