Vœux à la presse Gabonaise, 7 janvier 2020

MÉDIAS |7 Janvier 2020 |Auteur : Anne Marie DWORACZEK-BENDOME

Même étant devenu ″persona non grata″, je sais que les cérémonies de vœux chaque année sont une occasion de retrouvailles entre personnes exerçant dans un même corps de métier, pour le cas présent, il s’agit des médias. À cet effet, je présente mes meilleurs vœux à l'ensemble des professionnels de la  communication du Gabon pour 2020 !

Anne Marie DWORACZEK-BENDOME-Journaliste Anne Marie DWORACZEK-BENDOME-Journaliste

4e pouvoir

J’ai conscience des difficultés du métier de journaliste, qui doit à la fois faire face aux colportages, à la désinformation organisée, les pièges divers et variés, et pour sa crédibilité, ne pas être complaisant, ni se comporter en valet à l’égard des puissants (politiques et financiers).

J’exhorte donc mes chères consœurs et confrères gabonais[-es] à faire bon usage du 4e pouvoir que nous sommes, et ce malgré les ennuis et l'épée de Damoclès au-dessus de leur tête.

Du fond de mon cœur, à chacune et chacun vous, encore une fois, bonne heureuse année.

 

Vœux à la presse Gabonaise, 7 janvier 2020 : la "RAC", l'argent de la discorde ! © anne marie dworaczek-bendome

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.