4e Sommet mondial de l'OGP à Paris : Edito du Président François Hollande

ouverture-du-ogp16-par-le-president-francais-m-francois-hollande-01

 Ouverture du OGP16 par le Président Français, M. François Hollande

OGP 2016, c'est plus 3000 représentants venus de plus de 80 pays : Chefs d’Etat et de gouvernement, ministres, agents publics, parlementaires, élus locaux et collectivités territoriales, représentants de la société civile et de centaines d’organisations internationales, entreprises et innovateurs numériques, civic techs, développeurs, chercheurs, journalistes réunis en un même lieu afin de partager leurs visions, expériences et bonnes pratiques, et de faire ainsi progresser l’agenda du gouvernement ouvert à l’aune des grands défis de la planète. Dans le cadre de ce  sommet mondial du partenariat gouvernement ouvert, du 7 décembre au 9 décembre 2016, ci-dessous, un édito du Président Français, M. François Hollande.


"Je suis heureux d’accueillir à Paris, pour ce 4ème sommet du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert, les représentants des 70 États membres, les représentants des États qui souhaitent adhérer à ce Partenariat, ainsi que les organisations de la société civile et citoyens engagés qui participent à cet événement.

Ce Partenariat pour un Gouvernement Ouvert est une initiative inédite : créée il y a 5 ans par huit États, elle en compte aujourd’hui 80, et de nouveaux membres s’apprêtent à la rejoindre. Elle porte un projet essentiel : bâtir la démocratie du XXIe siècle, une démocratie ouverte, partagée et transparente.

Et il y a urgence. La démocratie est un bien commun, précieux et fragile. Elle est menacée par le terrorisme, par l’abstention, par les contestations de tous ordres, par la montée des populismes. Elle est aussi menacée d’indifférence, par des citoyens qui ont parfois le sentiment que rien ne change, que rien ne peut être entrepris.

Partout, les citoyens démontrent chaque jour leur envie de s’engager, d’être écoutés, de participer à la vie publique, de contribuer à construire leur société. Partout, la société civile réclame plus de transparence, plus de consultation, rejetant la corruption et la fraude, les frilosités et les facilités.

Nous avons donc à faire ensemble un effort considérable pour le renouvellement de la démocratie. Pour qu’elle soit plus ouverte, plus concrète, plus partagée. Pour qu’elle puisse redevenir une espérance pour les peuples.

J’ai souhaité que la France adhère en 2014 Partenariat pour un Gouvernement Ouvert. Cette adhésion, c’était le signe de notre engagement pour plus de transparence dans l’action publique. C’était aussi le signe de notre volonté de mieux associer les citoyens au processus décisionnel.

Cet engagement, nous l’avons traduit dans un certain nombre de textes et de réformes depuis 2012. Nous avons créé une Haute autorité pour la transparence de la vie publique, chargée de contrôler les déclarations de patrimoine et d’intérêts des plus hauts responsables publics. Nous avons limité le cumul des mandats, pour faciliter le renouvellement du personnel politique. Nous avons lancé de grande consultations citoyennes, notamment sur le projet de loi pour une République numérique, qui a recueilli les votes et proposition de plus de 20000 internautes et pour le projet de loi égalité et citoyenneté. Enfin, la loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, portée par Michel Sapin portera de nouvelles avancées démocratiques. Ce projet de loi permettra en effet de mettre la France au niveau des meilleurs standards internationaux dans le domaine de la transparence et de la lutte contre la corruption.

 Ce Sommet international sera, pour la France, l’occasion d’entraîner ses grands partenaires internationaux dans un mouvement pour toujours plus de transparence et de participation citoyenne. Mais il doit aussi être l’occasion pour notre pays de prendre de nouveaux engagements en s’inspirant de ce qui est fait ailleurs ou de projets portés par la société civile, car il nous reste encore beaucoup à faire pour rendre l’action publique plus transparente et plus proche du citoyen.

 Je souhaite que, grâce à ce Sommet, la France et ses partenaires puissent annoncer des engagements très concrets en faveur de plus de transparence, plus de la participation, et d’une rénovation de la vie publique. Je souhaite également que l’OGP qui rassemble aujourd’hui 70 pays, continue d’accueillir de nouveaux membres. C’est à Paris qu’a été annoncée au monde la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Aujourd’hui, nous pouvons présenter au monde une nouvelle déclaration, celle des droits pour un gouvernement ouvert et pour une démocratie plus partagée."


François Hollande
Président de la République française

ouverture-du-ogp16-par-le-president-francais-m-francois-hollande

 OGP 16-4ème sommet - le Président Français, M. François Hollande

ogp-16-4eme-sommet-matinee-societe-civile-hotel-du-collectionneur-paris-anne-marie-dworaczek-bendome

 OGP 16 - 4ème sommet - Matinée Société Civile-Hôtel du Collectionneur, Paris- Anne Marie DWORACZEK-BENDOME



Source : OGP 16
Par Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
Publié, 7 décembre 2016

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.