Diffamation : inculpation de Séraphin Moundounga et la PDG de France 24

Le doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de Paris a inculpé, samedi 26 mai 2018, l’ancien ministre de justice gabonaise, M. Séraphin Moundounga et Mme Marie Christine Saragosse, présidente directrice générale de la chaîne de télévision France 24 et France Média Monde, pour diffamation sur la personne du Chef de l’Etat gabonais, M. Ali Bongo Ondimba.

Mme Marie Christine Saragosse et M. SERAPHIN MOUNDOUNGA Mme Marie Christine Saragosse et M. SERAPHIN MOUNDOUNGA

Selon une source judiciaire autorisée, M. Séraphin Moundounga, ancien ministre de la justice, réfugié dans la région parisienne où il réside depuis qu’il a quitté le Gabon au lendemain de la présidentielle du 27 aout 2016, a été inculpé, le 26 mai 2018, par le doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de Paris, pour diffamation sur la personne du Chef de l’Etat gabonais, M. Ali Bongo Ondimba. Lors de cette inculpation à la suite de la convocation devant la justice Française, M. Séraphin Moundounga était assisté d’un avocat commis d’office, habituellement réservé aux justiciables démunis de ressources financières, précise la source.

Mme Marie Christine Saragosse, en sa qualité  de présidente directrice générale de la chaîne de télévision France 24 et France Média Monde, a elle aussi été inculpée pour le même chef d’accusation de diffamation envers le chef de l’Etat.

Les deux inculpés seront très prochainement renvoyés devant le tribunal correctionnel pour être jugés, conformément à la loi française sur la diffamation.

Ces deux mises en examen font suite à une plainte des autorités gabonaises après les propos jugés diffamatoires et tenus sur la chaîne de télévision France 24, par l’ancien ministre gabonais.

justice


Source : quotidien gabonais l’union.
Rédaction @DBNEWS
08 juin 2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.