Le sort de Brice Laccruche Alihanga entre les mains de Sylvia et Noureddin Bongo

A.M. DWORACZEK-BENDOME | 08 JUILLET 2020 | @DworaczekBendom

Justice, Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba est en détention depuis le 13 décembre 2019 et d’autres également avec lui. Après le passage chez le juge d’instruction, il attend maintenant de connaitre quel sort lui réserve ceux qui l’ont mis prison. Cette question, du Gabon en France, on se la pose pareillement.

BRICE-LACCRUCHE ALIHANGA BRICE-LACCRUCHE ALIHANGA
En effet, dans la griserie du pouvoir, Brice Laccruche Alihanga, sur les indications de sa bienfaitrice, Mme Sylvie Bongo Ondimba et son petit frère et ami, Noureddin Bongo Ondimba, ensemble, entre eux, il avait été décidé de faire une tournée afin de rassurer les gabonais sur l’état de santé du Président Ali Bongo Ondimba à l’époque.

Rappel

Quelques mois auparavant, il avait été choisi personnellement par l’épouse du Chef de l’Etat pour être le directeur de cabinet de son président de mari. Pendant près de 2 ans, il ne s’est décidé dans la marche de la nation, où n’était associé les deux personnes citées, c’est à dire Sylvie Bongo Ondimba et son fils Noureddin Bongo Ondimba. Certes, Brice Laccruche Alihanga avait pris quelques libertés, cela, je l’ai dénoncé.

Méprise

Si au début de la tournée nationale “la donneuse d’ordre, son fils et l’exécutant“, tous étaient en osmose, il en sera autrement ensuite, ce qui a fait déborder le vase, on ne le sait pas jusqu’à ce jour, à part eux-mêmes. Malheureusement, surenchère pour surenchère, l’ivresse des applaudissements aidant très certainement, pour bien se faire voir, être perçu comme l’ami le plus proche, le terme désastreux de “messager intime“, viendra achever le périple. Cependant, il convient de rappeler qu’au départ,  la personne à l’origine de ces déplacements sur l’ensemble du territoire national était bien Sylvia Bongo Ondimba.

Et la justice dans tout ça  ?

Aujourd’hui, au niveau du volet judiciaire, le point a été fait. Mme Bongo Ondimba Sylvia n’a jamais accepté de confrontation ni contradiction face à face avec son ancien protégé. Les hommes en robe noire, comme “Ponce Pilate”, ont investigué. Le devenir, la vie ou la mort de Brice Laccruche Alihanga sont entre les mains désormais de sa seconde mère, Madame Sylvia Bongo Ondimba et de son petit frère et ami, Noureddin Bongo Ondimba Valentin.

Gabon : le sort de Brice Laccruche Alihanga dans les mains de Sylvia et Noureddin Bongo © Anne-Marie Dworaczek-Bendome

Liberté provisoire pour Brice Laccruche Alihanga.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.