Tournée de Sylvia Bongo Ondimba dans le Gabon profond du 13 au 16 Mars 2020

A.M. DWORACZEK-BENDOME | 09 MARS 2020 | @DworaczekBendom

La 1ère Dame du Gabon, Mme Sylvia Bongo Ondimba effectuera une tournée dans le Gabon profond du 13 au 16 mars 2020.

Sylvia Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon Sylvia Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon
Sans vouloir jouer les rabat-joie, à ce jour, quelles ont été les suites données aux doléances reçues lors des précédentes tournées, notamment celles du 12 au 15 mai 2014 et de 2016 ?

Après le "Messager intime" Brice Laccruche Alihanga, autour de  Sylvia Bongo Ondimba, Madame "Mon mari m’a dit"

Note concernant la tournée de l'épouse du Président Ali BONGO ONDIMBA dans le Gabon profond-13 au 16 mars 2020 Note concernant la tournée de l'épouse du Président Ali BONGO ONDIMBA dans le Gabon profond-13 au 16 mars 2020
Après la tournée nationale effectuée par l’ancien directeur de cabinet, M. Brice LACCRUCHE ALIHANGA à la demande du président Ali BONGO ONDIMBA lui-même, il n’a pas démenti cette affirmation, il était présent à la clôture de ladite tournée au stade de Nzeng Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville. Le coût global de cette opération de communication grandeur nature a été estimé entre 4 et 12 milliards de FCFA, le tout payé par les contribuables gabonais.

Même pas le temps de dire ouf ! Et voilà que dans une précipitation qui ne s’explique pas, puisque le président de la République se porte mieux, on le clame si fort que personne ne se permettrait de mettre en doute la parole officielle.

On se rappelle encore pendant la tournée de 2019, le pays a fonctionné au ralenti, les entreprises étaient fermées, les administrations n’avaient plus de chefs , les ministres et toute la haute administration rivalisaient à qui recevra le mieux  "le messager du Président "

L’épouse du Président de la République, à qui la constitution ne confère aucune prérogative quelconque, se prépare à son tour, à faire un voyage dans le Gabon profond. Le tout encore une fois, sera aux frais des contribuables gabonais. N’a-t-on pas mieux à faire au Gabon avec l’argent public que les tournées ? 

Éternel recommencement !

Après un magistère de plus de 10 longues années au sommet de l’Etat, une question s’impose dans ce brouhaha sans fin, quelle est l’utilité de cette tournée de plus quand les besoins fondamentaux tels que l'électricité, emploi, l'accès à l'eau potable, à l'éducation, la santé, les routes praticables, l’assainissement, le coût du panier de la ménagère, l’insalubrité, l’insécurité, les bourses, le manque de salle de classe, la jeunesse en perdition et l’emploi ne trouvent pas de solution pérenne. On marche sur la tête !

.

Affaire à suivre…

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.