GABON-FRANCE : NGOYO MOUSSAVOU A RENDEZ-VOUS AVEC LES GABONAIS D’ILE DE FRANCE, LE 14 NOVEMBRE 2015, A PARIS

 

 

SON EXCELLENCE NGOYO MOUSSAVOU- RENDEZ-VOUS AVEC LES GABONAIS D’ILE DE FRANCE

 

 

Après les provinces, c’est au tour des Gabonais d’Île de France de rencontrer  l’Ambassadeur Haut-Représentant de la République Gabonaise près la République Française , son Excellence Monsieur  Ngoyo Moussavou à Paris :

Samedi 14 novembre 2015,
14 heures - 17 heures 30,
NOVOTEL PARIS CENTRE EIFFEL
61, Quai de Grenelle
75015 PARIS



En effet, la France accueille la première communauté gabonaise hors de la mère patrie, estimée  à 15 000 âmes, bi-nationaux compris.

50% des gabonais de France résident et travaillent en île de France, ensuite viennent  les compatriotes de Marseille et ses environs; Bordeaux et ses environs; Toulouse et ses environs; Lyon et ses environs; Nantes et ses environs; Lille et ses environs ; Rennes et ses environs; Nancy et ses environs; le Havre et ses environs; Lorient et ses environs; Orléans et ses environs. Selon les chiffres du Consulat Général du Gabon à Paris  : 10 414 de nos compatriotes étaient en âge de voter au  31 décembre 2014.

 


  • Les maux de la diaspora
     

La diaspora gabonaise dans sa grande diversité doit faire face au quotidien à de très nombreux problèmes concrets, il  y a notamment les conditions de vie des étudiants et des stagiaires et le souci récurrent des bourses. Quand on sait que ces derniers représentent la majorité de cette immigration, leur souffrance mérite une attention toute particulière.
Et puis vient  généralement le problème du retour  des gabonais dans leur pays : là aussi, c’est la croix et  la bannière. Désenchantement, désillusion. Pas grand-chose pour les aider et les accompagner, à la fin, de nombreux compatriotes préfèrent après un bon temps de galère au Gabon, retourner en France.

 

 

  • Un invité surprise !
     

Selon une source bien informée, Monsieur Ngoyo Moussavou ne serait pas seul à cette rencontre du 14 Novembre prochain. Le  Ministre de l'Intérieur, de la Décentralisation, de la Sécurité et de l'Hygiène publique : M. Pacôme Moubelet Boubeya viendrait apporter des informations à toutes et à tous.
Voilà qui tombe bien, car, malgré l’annonce que les passeports seraient désormais établis à Paris, le démarrage effectif de l’opération qui était  prévu pour le 3 novembre prochain 2015, tarde à devenir une réalité. Il ne reste pas moins que ce sujet risque d'être au centre des échanges entre les gabonais d'Île de F rance et M. Pacôme Moubelet Boubeya.

Concernant toujours Pacôme Moubelet Boubeya, si "venue il y a !", ce sera peut-être une opportunité d'avoir peut-être des informations  sur les drames qui se déroulent au  pays :
- Mort de Béranger Obame Ntoutoume, 28 ans, Etudiant et vendeur de vêtements de seconde main, décédé vendredi dernier des suites de ses blessures.
- Affaire des Commerçantes dénudées, le 17 octobre dernier, en plein marché pour protester contre la police qui tentait de les déguerpir du site qu’elles occupaient illégalement dans un marché.
-  Révision de la liste électorale, on parle de doublons, non-délivrance de la carte nationale d’identité, recensement de la population très particulier, démographie étrange en hausse, etc…Autant de sujets importants, sans être voyante, à l’instar de la célèbre madame Irma, ça va chauffer  dans la salle !

 

 Pac%C3%B4me-MOUBELET-BOUBEYA.jpg

Anne Marie DWORACZEK-BENDOME

Publié, le 11 novembre 2015

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.