Myanmar : le chef de l'ONU appelle à agir face à la situation affectant les Rohingyas

 Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a réitéré mercredi son appel pour que les musulmans de l'État de Rakhine, au Myanmar, obtiennent la nationalité ou au moins un statut juridique qui leur permette de mener une vie normale.

Le-Secrétaire-général-des-Nations-Unies-António-Guterres Le-Secrétaire-général-des-Nations-Unies-António-Guterres

Lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, à New York, au lendemain de l'ouverture de la 72ème session de l'Assemblée générale, il a aussi exhorté la communauté internationale à aider les quelque 380.000 personnes qui ont fui le Bangladesh.

« Je demande aux autorités du Myanmar de suspendre leurs opérations militaires, de mettre fin à la violence, de respecter la règle de la loi et de reconnaître le droit de retour de tous ceux qui doivent quitter le pays », a dit M. Guterres.

Le chef de l'ONU a répété son appel à « un plan d'action efficace » pour remédier aux causes profondes de la situation, qui dure depuis des décennies et s'est répandue au-delà des frontières du Myanmar, ce qui a déstabilisé la région.

Le Conseil de sécurité devait discuter de la situation mercredi après-midi lors d'une réunion urgente à huis clos, à la suite d'une lettre officielle du Secrétaire général exprimant son inquiétude.

Source :  dépêches/ONU
Rédaction @DBNews

13 septembre 2017

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.