UA : Session extraordinaire du Comité technique jeunesse, culture et sport

La session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la jeunesse, la culture et le sport de l'UA s'est réunie à Nairobi, Kenya.


Nairobi-Kenya-13th-September-2017-UA-Session-extraordinaire-du-Comité-technique-spécialisé-sur-la-jeunesse-la-culture-et-le-sport Nairobi-Kenya-13th-September-2017-UA-Session-extraordinaire-du-Comité-technique-spécialisé-sur-la-jeunesse-la-culture-et-le-sport

13 septembre 2017 - La session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la jeunesse, la culture et le sport de l'UA (STC-YCS) a débuté le mercredi 13 septembre 2017, au Centre international de conférences Kenyatta à Nairobi, au Kenya, avec le Réunion d'experts des ministères responsables de la jeunesse, de la culture et du sport de tous les États membres de l'Union africaine (UA).

 

Cette session extraordinaire est organisée en application de la 2ème session du Comité technique spécialisé de l'UA sur la jeunesse, la culture et le sport (STC-YCS2) qui s'est tenue à Addis-Abeba du 13 au 17 juin 2016, qui a pris des décisions clés pour la création de l'Afrique Commission audiovisuelle et cinématographique (AACC), en tant qu'agence spécialisée de l'Union africaine, et la convocation d'une session extraordinaire pour examiner le projet de statut de l'AACC, afin d'en assurer la finalisation d'ici à 2017.

 

La création de l'AACC améliorera le développement du secteur des industries culturelles et créatives du continent, en particulier celles liées à l'audiovisuel et au cinéma, un moyen d'activités entrepreneuriales qui permettront d'attirer la créativité des jeunes vers un travail plus productif et décent, afin qu’ils puissent apporter une contribution plus significative au développement socio-économique du continent.

 

Soulignant l'importance de l'AACC pour les jeunes, le Dr Olawale Maiyegun, Directeur des affaires sociales de la Commission de l'Union africaine, a déclaré dans son discours d'ouverture au nom du Président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, que la création de l'AACC s'inscrit dans l'intention de l'Agenda 2063 de l'UA, d'utiliser le talent et le potentiel des jeunes comme levier pour le développement. 

 "L'AACC est également bien retransmise dans la feuille de route qui a été développée en réponse au thème de l'UA de l'année 2017« Utilisation du dividende démographique par des investissements dans la jeunesse », qui appelle à investir davantage dans les 4 piliers clés, à savoir: l'emploi et l'esprit d'entreprise, Éducation et développement des compétences, Santé et bien-être, Droits, Gouvernance et responsabilisation des jeunes, y compris la paix et la sécurité migratoire ", a-t-il ajouté. 


Le représentant du président du Bureau du Comité technique spécialisé sur la jeunesse
, la culture et les sports Dr ..Kiprop Lagat, directeur de la culture au ministère du sport, de la culture et des arts, a déclaré que la création de l'AACC contribuera à l'actualisation de l'UA Programme 2063, car il est chargé de faciliter la promotion du développement rapide de l'industrie audio-visuelle et cinématographique africaine tout en créant des structures appropriées au niveau national, régional et continental ;

 

Il a ajouté que renforcer la coopération entre les États membres de l'UA dans le domaine de l'audiovisuel et du cinéma et promouvoir l'utilisation des expressions audiovisuelles et cinématographiques comme facteurs de développement accéléré, de création d'emplois, d'intégration, de respect des valeurs et de compréhension mutuelle pour favoriser la paix et une image positive de l'Afrique.

 

Il a en outre noté les efforts de la CUA en matière de dopage dans le sport, y compris la convocation du 1er Forum africain de réflexion antidopage, du 28 au 31 août 2017 en République des Seychelles, afin de fournir une plate-forme aux experts africains pour discuter et recommander des stratégies futures et réalisables pour lutter contre le dopage dans le sport en Afrique, le Directeur a exhorté les gouvernements africains et le Mouvement sportif africain à travailler ensemble et à prendre des mesures actives pour aborder les questions de dopage dans le sport et assurer la mise en œuvre d'un antidopage durable et tangible des programmes visant à faire du sport propre et le respect du Code mondial antidopage.

 

Les experts examineront également d'autres questions, y compris: des stratégies d'examen en place pour lutter contre le dopage dans le sport, le statut de la ratification et la mise en œuvre du Code mondial antidopage, la décision d'assemblée de l'UA a déclaré la période 2018-2027, en tant que Décennie africaine pour les techniques, Formation professionnelle et entrepreneuriale et emploi des jeunes.

 

En outre, la Session examinera un document conceptuel sur les Centres d'excellence sur l'audiovisuel et le cinéma et un projet sur le développement des expressions cinématographiques pour l'Agenda 2063 de l'UA afin d'assurer sa vulgarisation, sa diffusion et sa compréhension par les peuples d'Afrique.

 

La réunion a réuni des experts des ministères responsables de la jeunesse, de la culture, des sports et de la culture dans les États membres de l'UA et d'autres actionnaires.

 

 La session d'experts se terminera le jeudi 14 septembre et présentera ses conclusions et recommandations à la session ministérielle qui s'ouvrira le vendredi 15 septembre 2017. 

 

Source/communiqué : Union africaine (UA)
Rédaction @DBNews
13 septembre 2017

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.