amdb
JOURNALISTE INDEPENDANT, FONDATRICE ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BLOG DB-NEWS.
Abonné·e de Mediapart

1051 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 nov. 2019

amdb
JOURNALISTE INDEPENDANT, FONDATRICE ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BLOG DB-NEWS.
Abonné·e de Mediapart

L’Arabie Saoudite candidate au Conseil exécutif de l’UNESCO pour 2019-2023

amdb
JOURNALISTE INDEPENDANT, FONDATRICE ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BLOG DB-NEWS.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

13 novembre 2019 – Déclaration de candidature du Royaume d’Arabie Saoudite au Conseil exécutif de l’UNESCO pour la 2019-2023. Drapeau du Royaume d'Arabie Saoudite et de l’UNESCO

L’annonce de la candidature du Royaume d’Arabie Saoudite au Conseil Exécutif de l’UNESCO pour la période 2019-2023, a été faite hier soir, au siège de l’UNESCO, à Paris, lors d’une réception organisée par S. Exc. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur, Délégué permanent du Royaume d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO.

13 novembre 2019 - Son Excellence, Dr. Hamad al-Cheikh, Ministre Saoudien de l’Enseignement (à gauche) et S. Exc. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur, Délégué permanent du Royaume d'Arabie Saoudite auprès de l'UNESCO (à droite)

Pour ce grand moment solennel, l’Ambassadeur Ibrahim ALBALAWI était accompagné du Ministre Saoudien de l’Enseignement, Son Excellence, Dr. Hamad al-Cheikh. 

13 novembre 2019 - Son Excellence, Dr. Hamad al-Cheikh, Ministre Saoudien de l’Enseignement

La sollicitation du Royaume d’Arabie Saoudite a été officialisée alors que se tient au même moment, la 40e session de la Conférence générale de l’organisation. Cette démarche mûrement réfléchie, est le fruit d'un long travail en commun entre l’Arabie Saoudite, sa délégation permanente à Paris et la coopération entre cette dernière et les États Membres, surtout africaines, au sein de l'institution.

13 novembre 2019, discours prononcé par S. Exc. Ibrahim ALBALAWIAmbassadeur, Délégué Permanent du Royaume d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO, à l’occasion de l’officialisation de la candidature de L’Arabie Saoudite candidate au Conseil exécutif de l’UNESCO pour la période 2019-2023

13 nov 2019--et S. Exc. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur, Délégué permanent du Royaume d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres,
Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames,
Messieurs,

Sous l’égide du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman Bin Abdulaziz, et de Son Altesse Royale le Prince héritier Mohammed bin Salman, le Plan de « Vision 2030 du Royaume d’Arabie Saoudite » s’inscrit dans le monde en transformation d’aujourd’hui et dans celui en construction de demain. Le plan vise à générer une prospérité bénéfique à la fois pour le pays, pour la région et pour le monde.

C’est donc tout naturellement que l’Arabie Saoudite renforce son engagement et ses partenariats avec l’UNESCO. Cet investissement vise à aider l’Organisation à réussir ses missions dans tous les secteurs, qu’il s’agisse de l’éducation, de la formation, de la culture, du patrimoine et d’autres domaines.

L’Arabie Saoudite traduira cette attention particulière à travers son action au sein du Conseil exécutif de l’UNESCO, pour contribuer concrètement à la réalisation des missions de l’Organisation et la mise en œuvre de ses programmes, au bénéfice des Etats membres, dans toutes les régions de l’UNESCO.

Cette attention concerne particulièrement la préservation du patrimoine mondial en faveur de laquelle l’Arabie Saoudite consolidera sa coopération avec l’UNESCO. L’Arabie Saoudite est consciente de la nécessité de fournir des opportunités stratégiques à un moment si décisif où l’UNESCO opère des transformations stratégiques pour être plus efficace. C’est aussi un moment où nos pays sont confrontés à des enjeux cruciaux et aspirent à accroître leur coopération. Consolider notre action commune permet de répondre aux enjeux et de construire des partenariats durables pour relever les défis.

Le monde, nous en sommes tous conscientes, est traversé par des crises fortes et des bouleversements qui impactent tous les domaines. L’impact des changements est lourd quand l’investissement économique est insuffisant, ainsi que les services d’éducation, de santé, d’emploi et de l’écologie, et quand la recherche a besoin d’être renforcée pour inspirer des actions efficaces.

Le ministère saoudien de la culture engage une transformation culturelle qui promeut la diversité, favorise l’inclusion et soutient la préservation du patrimoine mondial. Au cœur de cette vision culturelle se trouve, selon les propos de Son Altesse le Prince Badr Bin Farhan Al Saud, Ministre de la culture, l’idée de construire des ponts et des passerelles entre les cultures.  L’Arabie Saoudite renforce sa coopération avec l’UNESCO dans ce domaine, une collaboration qu’elle a engagée depuis toujours, à travers ses programmes avec l’Organisation.

Excellences,
Mesdames,
Messieurs,

Afin de donner un maximum de chance de réussite à notre action, elle doit conjuguer approche économique et approche culturelle, pour renforcer la coopération et rapprocher les cultures. Aucune activité économique, aussi prospère soit-telle, ne sera pleinement satisfaisante s’elle ne renforce pas l’éducation, la culture et l’interculturel. Attelons-nous à cette exigence pour renforcer la culture de la paix.

Pour sa part, l’Arabie Saoudite entend coopérer avec l’ensemble des Etats membres pour répondre en commun aux défis colossaux que vit le monde et qui mettent en péril le développement durable, la prospérité, la stabilité et la paix. Tout doit être mis en œuvre, à travers des actions multilatérales, partout où cela est possible, pour créer des conditions de l’inclusion, d’une vie décente, en assurant notamment l’accès à l’éducation, aux services de santé, de l’emploi et de l’écologie.

Les populations du monde aspirent à vivre normalement, dans des conditions décentes, en préservant leurs cultures, leur patrimoine, leurs langues et leurs identités. Elles veulent être prémunies de la pauvreté, de la précarité et de l’analphabétisme, ces maux qui rongent les sociétés, fragmentent l’humanité, provoquent violence et radicalité.

Il est nécessaire d’agir dans toutes les régions du monde, à commencer par l’Afrique, cette priorité qui nous concerne tous. Le temps est venu de rendre à ce continent, si généreux, ce qu’il nous offre depuis longtemps, avec profusion, comme ressources naturelles, culturelles et humaines. Enracinée dans l’histoire du monde, l’Afrique est sa nouvelle promesse. La région Asie et Pacifique nourrit également le monde de ses richesses, de sa culture et de ses savoirs. La région Amérique latine et caraïbes nous apporte, comme les autres régions, tant de richesse humaine, tant d’histoire, de culture, de diversité linguistique et de civilisations. La région Europe et Amérique du Nord nous enrichie aussi de ses richesses culturelles, de ses savoirs et de son patrimoine. La région arabe, qui a tant contribué à la culture de l’humanité, aspire en faire davantage, pleinement, en se nourrissant de son patrimoine, de ce qu’elle a apporté tout au long de son histoire. Elle aspire à contribuer à la prospérité du monde et au bien-être de l’humanité.

Pour y parvenir, renforçons l’action de l’UNESCO, qui incarne nos aspirations et traduit dans la réalité notre espérance. Face aux enjeux du monde d’aujourd’hui, et des défis à relever demain, il est plus que jamais indispensable d’investir dans la culture, ce patrimoine mondial de l’humanité, socle de la cohésion du monde. L’humanité a cette capacité formidable de générer la culture, de s’en nourrir et de sublimer ses aspirations.

L’Arabie Saoudite entend renforcer ses partenariats avec l’UNESCO et ses Etats membres pour participer à l’élan voulu par l’Organisation à travers sa transformation stratégique.  Notre effort commun permettra à l’Organisation d’être plus efficace dans son fonctionnement et son action.

Excellences,
Mesdames,
Messieurs,

Pour terminer, je voudrais rappeler que le Royaume d’Arabie Saoudite a présenté sa candidature au Conseil exécutif de l’UNESCO pour la période 2019-2023, lors des élections qui se tiendront pendant la 40ème session de la Conférence générale, qui a lieu en ce moment. L’Arabie Saoudite adresse ses vifs remerciements et sa profonde gratitude à tous les Etats membres qui voudraient bien apporter leur appui à sa candidature.


Je vous remercie.

13 novembre 2019 – Déclaration de candidature du Royaume d’Arabie Saoudite au Conseil exécutif de l’UNESCO pour la 2019-2023 par S. Exc. Ibrahim ALBALAWI, Ambassadeur, Délégué permanent du Royaume d’Arabie Saoudite auprès de l’UNESCO et Son Excellence, Dr. Hamad al-Cheikh, Ministre Saoudien de l’Enseignement-Moment d'échange avec les invités.


Paris, 14 novembre 2019

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda