PARIS : MANIFESTATION DE SOUTIEN AU PRÉSIDENT RÉÉLU ALI BONGO ONDIMBA

L'initiative citoyenne des gabonais de France, Place du Trocadéro, Parvis de droits l’homme, Paris, dimanche 18 septembre 2016, a réuni un grand nombre de soutien en France du président réélu, Ali Bongo Ondimba.

 

paris-le-18-septembre-2016-place-du-trocadero-anne-marie-dworaczek-bendome-004

A cette occasion, les manifestants ont appelé au respect du Gabon et à ses institutions. Une minute de silence a été observé en hommage aux victimes des violences post-électorales qui ont secoué le Gabon.

L’ensemble des orateurs de ce rassemblement ont tenu à rappeler qu’à Ali Bongo Ondimba a été proclamé vainqueur, le 31 août 2016, par la CENAP (Commission électorale nationale autonome et paritaire), de la présidentielle, avec 49.80 % des voix contre 48.23 % pour Jean Ping.

S’étonnant du parti-pris médiatique et des propos de certaines personnalités politiques Françaises, les manifestants ont rappelé que la stratégie de  Jean Ping, tout le long de la campagne a reposé sur le dénigrement, l’insulte, la violence et le mensonge. Il a autant passé son temps à frauder pendant les élections qu’à organiser des mouvements de soulèvement en cas d’échec.

Concernant les recours auprès de la Cour Constitutionnelle qui doit valider, ou non, la victoire d’Ali Bongo Ondimba, des gabonais présents à ce meeting se disent  sans inquiétude "nous sommes sereins et confiants. Nous nous remettons entièrement à la sagesse de la cour constitutionnelle"

 

Mon discours
Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
Journaliste et blogueuse
Soutien d’Ali Bongo Ondimba

 

Mes chers frères et sœurs, amis du Gabon et d'Afrique,Il s'agit dans mon propos de vous parler d'un certain Mélenchon, ancien trotskiste au rancart de la vie politique française.

Alors qu'on l'attendait à Belfort ce jour-là, aux côtés des salariés d'Alstom, nous avons tous été étonnés de le voir à la télévision, bavant sans savoir comme à son habitude, du haut de la tribune du Parlement européen, contre le Gabon et son Président déclaré fraîchement réélu SE Ali Bongo Ondimba.

Mélenchon est connu pour être un moulin à paroles, un bonimenteur qui ne laisse pas l'auditoire souffler pour l'enfumer avec des contrevérités démagogiques. C'est ainsi que dernièrement il ne s'est pas empêché de s'ingérer dans les affaires gabonaises, de soutenir les tricheries de son Jean Ping et d'appeler à une mise en tutelle du Gabon. N'en jetez plus !

Il faut reconnaître à M. Mélenchon une constance dans l'aveuglement, la stupidité et la folie guerrière à l'égard des anciennes colonies africaines, qui s'inscrivent dans la tradition du Parti communiste français.

Mélenchon qui souhaite "juguler" le Président gabonais réélu démocratiquement, Ali Bongo Ondimba, malgré l'énorme pression extérieure, doit comprendre que le pouvoir au Gabon n'est pas déterminé par le Parti de gauche.

Oui M. Mélenchon, vous avez beau être un nostalgique du passé colonial français des années 1950, cela ne vous donne pas le droit de vous ingérer bruyamment dans la politique intérieure du Gabon.

Cela ne vous autorise pas d'éructer et postillonner des insanités contre le chef de l'Etat gabonais. M. Ali Bongo Ondimba n'est pas votre serpillière sur laquelle tous les jours vous devez essuyer vos pieds plein de gadoue.

M. Mélenchon occupez-vous de ce qui vous regarde. Au Gabon c'est Ali Bongo Ondimba qui est le vainqueur du scrutin présidentiel du 26 août 2016. Nous sommes déterminés et conscients. Nous attendons sereinement les conclusions de la Cour constitutionnelle.

C'est votre soi-disant protégé Jean Ping qui panique, voilà pourquoi sa stratégie repose désormais sur le dénigrement, la violence et le mensonge. Il est aux abois, c'est un manipulateur, un menteur qui n'a plus la confiance des Gabonais.

Voilà pourquoi il se tourne vers l'extérieur, vers l'étranger pour rechercher le soutien des gens comme Mélenchon. C'est cela la vérité vraie. Je tenais à vous la faire partager.

Je vous remercie.

dimanche-18-sept-2016-place-du-trocadero-paris-0001

 

dimanche-18-sept-2016-place-du-trocadero-paris-0003

© RP MEDIAS TV


Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
Publié, le 19 septembre 2016

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.