amdb
JOURNALISTE INDEPENDANT, FONDATRICE ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BLOG DB-NEWS.
Abonné·e de Mediapart

1040 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 oct. 2021

Infrastructure scolaire au Gabon : communication et « poudre de perlimpinpin »

Après 12 ans passés à la tête du Gabon (2009-2021), des tonnes de promesses non tenues et des milliards évaporés. Le président de la République, Monsieur Ali Bongo Ondimba et son épouse, ont inauguré en grande pompe ce 22 octobre 2021, le Complexe Scolaire « LE BÉRET VERT « baptisé « Sylvia Bongo Ondimba »

amdb
JOURNALISTE INDEPENDANT, FONDATRICE ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BLOG DB-NEWS.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Par : Anne Marie DWORACZEK-BENDOME

Gabon, 22 octobre 2021, inauguration par Ali Bongo Ondimba et son épouse du Complexe Scolaire LE BÉRET VERT baptisé « Sylvia Bongo Ondimba »

Les belles images de communication ne sauraient faire oublier la réalité du pays et surtout de l’arrière-pays. D’après les chiffres officiels, le taux d’abandon scolaire s’élève à 34,62% au Gabon. Le taux de redoublement à 30% au primaire. Selon le « Rapport Éducation pour tous 2015« , les étudiants du premier cycle représentent 67% des effectifs tandis que ceux de seconds cycles seulement 25%. (perdition énorme)

Financement du secteur de l’éducation au Gabon

Le rapport de l’atelier sur le financement de l’éducation au Gabon d’octobre 2015, mettait en évidence la situation de sous-financement de ce secteur par l’état. Selon les conclusions du rapport cité ci-dessus, le budget de l’État consacré au secteur de l’éducation variait entre 8% et 10% sur la période 2010-2014. Pour ces experts, cette performance se situait en deçà de la cible 15-20%, recommandée par la Communauté internationale dans le plan d’action d’Addis-Abeba. 

6 ans plus tard, ce budget n’a pas subi un changement notable. Les dépenses publiques d’éducation se répartissent ainsi :

– 4% à l’enseignement pré primaire,

– 29% au primaire,

– 19% au premier cycle du secondaire,

– 9% au second cycle du secondaire,

– 38% au supérieur,

– et seulement 1,73% pour le secteur de la formation professionnelle.

On rabâchage pourtant les oreilles des populations avec l’enseignement professionnel, sésame pour un emploi rapide. Pourquoi demeure t-il le parent pauvre? – Ainsi, derrière les mots, il n’y a qu’un vide sidéral.

Brice Oligui Nguema, commandant en chef de la Garde républicaine

Brice Oligui Nguema, commandant en chef de la Garde républicaine

Selon, l’article paru dans le journal « Échos du Nord », le 23 octobre 2021, l’établissement, baptisé du nom de la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, est un cadeau de du commandant en chef de la garde républicaine Brice Oligui Nguema.

Egalité des chances !

Au Gabon, le bon enseignement est réservé aux enfants d’expatriés et ceux des membres de la nomenklatura. En effet, le cout très élevé (250 000FCFA par mois ) des établissements privés et sérieux, seule chance d’une scolarité répondant aux standards internationaux, notamment à « l’École Ruban Vert », de Mme Sylvia Bongo Ondimba, « Institut International Berthe et Jean », propriété de la présidente de la cour constitutionnelle, Mme Marie Madeleine Mborantzuo, etc, condamnent les enfants des milieux modestes à une éducation approximative. Pour rappel, le salaire minimal au Gabon est de 150 000 FCFA.

Gabon, 22 octobre 2021, inauguration par Ali Bongo Ondimba et son épouse du Complexe Scolaire LE BÉRET VERT baptisé « Sylvia Bongo Ondimba »

Dette colossale de près de 7000 milliards de francs en 12 ans


Un peu de sérieux, le Gabon considéré comme le pays le plus riche d’Afrique, la livraison d’une école ne devrait pas être un événement mais une chose normale. On se contredit on dirait !

22/102021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire, le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : Macron réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — Moyen-Orient
Nucléaire iranien : la solitude d’Israël
La volonté américaine de reprendre les pourparlers sur le nucléaire iranien s’oppose au refus israélien de toute perspective d’un accord avec l’Iran, contre lequel Israël menace de livrer une guerre, même si les États-Unis y sont hostiles. Mais Tel-Aviv dispose-t-il des moyens de sa politique ?
par Sylvain Cypel (Orient XXI)
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.