"Dernières Forces" documentaire

Un documentaire émouvant sur l'envers des aides sociales à l'hébergement des personnes âgées !

Dernières Forces, c’est avant tout une aventure humaine, celle d’une mère et de sa fille, l’amour inconditionnel qui les relie, la justice qui les confronte.

Une situation paradoxale, où la Société avec ses Services Publics met nos âgés en sécurité et en même temps, met leur famille dans des situations complexes, difficiles à vivre et pouvant même entraîner une forme de précarité.

Ces mêmes Services qui protègent merveilleusement l’une en ignorant, méprisant totalement l’autre.

C’est cette histoire que je veux raconter, celle qui arrive à bien d’autres et qui pourrait vous arriver.

Je veux la partager, la diffuser largement, pour expliquer, éclairer, dénoncer… sans fioriture..

Les faits, les émotions, les répercussions et amener, tout doucement, le public à découvrir ce sujet, à se poser des questions…

Dans le cadre de ma 2ème année d’étude de cinéma, j’ai réalisé un documentaire de 9 minutes qui aborde ce sujet,

voici son lien :  https://www.youtube.com/watch?v=eES1va4iLXU&t=66s&ab_channel=Am%C3%A9liane

 

A la suite de sa diffusion en public, j’ai été émue par les réactions des professeurs et des autres étudiants.

En quelques minutes ils ont ressenti cette situation contradictoire. Ils m’ont posé beaucoup de questions à la suite…

Et moi, j’ai encore tellement de choses à creuser, à montrer, des personnes à interroger.

Je veux que le public comprenne les barèmes fixés par les départements, tous hétérogènes et le département de Paris en particulier, qui le fixe en dehors de toute logique ou de tout bon sens... la connivence latente entre le juge des affaires familiales et le département lors des premières audiences... la façon dont les institutions traitent la famille proche de la personne âgée, ceux que l’on nomme « les obligés alimentaires » ...

Des documents officiels, des visages, des sourires, des pleurs, des incompréhensions... alors je vais continuer ce sujet, mon sujet, en format long métrage pour répondre à toutes les questions déjà posées et à celles que je me poserai encore et encore.

Pour le diffuser largement et toucher un public nombreux, mon projet doit être techniquement qualitatif et répondre aux exigences professionnelles actuelles.

J’ai donc besoin de financer du matériel (caméra, microphone, stabilisateur).

Je ne cherche pas un producteur pour conserver ma totale autonomie.

Le budget total nécessaire est estimé à 2 500 €

Le financement collaboratif est peut-être le seul moyen pour une étudiante de 20 ans...mais c’est aussi un choix, individuellement ça pourrait être le sujet de chacun et globalement c’est un sujet sociétal.

Avec le vieillissement de la population, nous serons de plus en nombreux à connaitre cette situation, alors prenons nos responsabilités, essayons de faire bouger les limites… que la juste protection de l’un ne détruise plus jamais l’autre !

Et pour cela il faut informer, montrer, dénoncer…

Alors je compte sur vous, grand parent, enfant, petits enfants !

Rejoignez mon aventure, notre avenir …

Synopsis :

« Anne, cinquantenaire, se retrouve confrontée au vieillissement de sa maman, Yvonne, qu’elle doit mettre en sécurité dans une maison de retraite près de chez elle.

Yvonne a la maladie d’Alzheimer, elle doit être mise sous surveillance permanente.

Anne est divorcée, elle travaille, ses enfants sont encore étudiants. Elle n’a pas d’autres choix. Yvonne n’a pas connu le monde du travail, elle s’est occupée de ses 3 beaux enfants, sa fierté. Elle les a aimé, élevé, donné son amour. Elle n’ a pas suffisamment de ressources pour payer l’établissement, pas loin de 3000 € par mois. Anne a un salaire correct mais ne peut assumer cette charge mensuelle. Maintenant que sa mère est âgée, malade, Anne est seule enfin pas tout à fait, ses 2 enfants, qui adorent leur grand-mère, sont présents à ses côtés. Son frère est décédé et sa sœur et ses allocations ont pris le large. Pas de soutien moral ni financier de ce côté-là…

Après des heures de recherche, elle fini par trouver une solution et fait appel au département pour que sa mère soit prise en charge dans le cadre d’un « lit social ».

C’est à ce moment là que le documentaire commence quand la vie d’Anne devient, petit à petit, d’une complexité, d’un stress qu’elle a du mal à surmonter. Elle a aussi une maladie neurologique dégénérative mais elle ne se laisse pas faire…

Comme elle l’a écrit au département de Paris, dans son message.

« je mets mes dernières forces dans ce combat de la simple citoyenne contre les institutions… »

 

Voici donc le lien du financement participatif : https://fr.ulule.com/dernieres-forces-documentaire/

N'hésitez pas à en parler autour de vous, je veux que ce projet fasse du bruit !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.