Le vote utile, crime démocratique en 2019

Par Dr Amine Manai Le vrai combat est de militer loin des élections afin de cultiver un vote convaincu majoritaire sain.  Pour le moment, même si le résultat n'est pas à notre goût, nous devrons l'accepter parce qu'il reflète fidèlement notre réalité toute crue !  Pourquoi voulons-nous la maquiller et simuler unité qui ne nous définit pas ?

À l'aube des présidentielles 2019, plusieurs voix se lèvent comme d'habitude en Tunisie pour appeler au vote utile.

Encore une tentative d'homicide de cette jeune démocratie.

En 2014, le vote utile avait littéralement tué les « petits » partis en siphonnant leurs voix, au nom de la "sainte" opposition aux islamistes.

Ces mêmes milliers de voix qui auraient pu être leur bouffée d'oxygène et d'espoir afin de continuer et grandir !

Sombrant dans la déception et la dépression politique profonde avec des scores avoisinant le zéro, les indépendants et les "petits" partis avaient fini par jeter l'éponge !

Le vote utile avait signé leur arrêt de mort !  

5 ans plus tard, les adeptes de ces pratiques, continuent de se cacher derrière l'éparpillement des voix pour justifier et propager leur appel. 

Ne tombons pas dans le piège une autre fois. Ce qu'ils disent est insensé et FAUX !

Votons convaincu et laissons tous les partis vivre et survivre.

Ne soyons pas complices dans la promotion du gigantisme politique ! 

Le vrai combat est de militer loin des élections afin de cultiver un vote convaincu majoritaire sain. 

Pour le moment, même si le résultat n'est pas à notre goût, nous devrons l'accepter parce qu'il reflète fidèlement notre réalité toute crue ! 

Pourquoi voulons-nous la maquiller et simuler unité qui ne nous définit pas ?

Pour se mentir et hiberner par la suite en rechargeant notre insouciance ? 

 

 

Le vote utile est pire qu’une euthanasie qui peut délivrer un parti souffrant, c’est un meurtre et homicide volontaire avec PRÉMÉDITATION.

Le vote utile est assassin !

C’est un crime démocratique en 2019 !

Amine Manai

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.