Racisme comme suprémacisme civilisationnel

Disposer d’un antiracisme universaliste suppose un antiracisme non campiste

Racisme comme suprémacisme civilisationnel et culturel

Disposer d’un antiracisme universaliste suppose un antiracisme non campiste - Christian DELARUE

 

Suite de : Racisme comme essentialisation

Disposer d’un antiracisme universaliste suppose un antiracisme non campiste et donc de pouvoir critiquer la férocité d’Israel tout autant que celle du Hamas, mais en voyant quand même que le Hamas, fut-il terroriste, n’est pas de même nature qu’un Etat surpuissant.

Parenthèse : Deux autres communautarismes proches sont aussi en affrontement civilisationnel de type camp contre camp mais sous une autre forme, ce qui est aussi source de difficultés fortes pour construire un antiracisme universaliste non campiste . On trouve les uns (des juifs israéliens) se revendiquant du "peuple élu" (consitutionalisé)  et les autres (les musulmans selon Marwan Muhammad) d’un statut supérieur du fait de leur religion ! Face à cette affrontement campiste, il serait bon et intelligent que des juifs israéliens et des musulmans sortent de ce suprématisme ethnoculturel ou religieux et surtout sectaire dans les deux camps ! Il y en a mais c'est rare ! En tout cas, je constate que ce n'est pas le cas sur la page que j'ai animé (1) cet été (jusqu'à ce soir)! On demeure coincé entre deux haines identitaires ! Mais laissons ici ce type d'affrontement qui est plus en arrière plan pour un autre plus visible.

XX

Critiquer la politique agressive d’Israël est d’autant plus nécessaire qu’elle est source de souffrances pour les palestiniens . Le Hamas (puisque il est invoqué d’emblée à chaque fois) n’est lui qu’une petite organisation d’un peuple dominé, enclavé (plusieurs), alors qu’Israël est un Etat puissant, soutenu au-delà des frontières par un courant sioniste (aux USA notamment) qui défend son appareil ultra-militarisé avec une large fraction de la population gangrenée par la haine colonialiste et un fort racisme (certains viennent sur butte et applaudissent les destructions) .

On voit qu’un certain sionisme (pas tous - il y a plusieurs sionismes - lire Gilles Manceron) est prêt à tout pour soutenir le pire d’Israël. Je dis le pire et pas ce qu’il pourrait très bien faire de bien, non tout ce qu’il peut faire de pire sous la loi de Thanatos, ie de la destruction multiforme des palestiniens qui résistent.

Masquer les 1000 fois plus puissants de ce militarisme israélien contre un peuple dominé, appauvri, humilié est l’enjeu. Le prétexte et l’alibi reste le vilain Hamas (terroriste etc). Il a l’avantage de permettre le plein déploiement de la barbarie israélienne.

Dire Israel « démocrate » (mais surtout raciste dans sa constitution et colonialiste dans sa politique) et le Hamas terroriste ne change absolument rien au fait que c’est surtout Israel qui terrorise les palestiniens dans les territoires occupés. Quand c’est l’inverse qui arrive cela se comprends bien  . C’est que les Israéliens ne l’ont pas volé.

On en est là car on n’arrive pas à une solution pacifique et de bonne vie pour les deux peuples ! Or c'est nécessaire d'avancer !

XX

A propos de la « police des moeurs »

A propos de la critique de la "police des moeurs" on ne saurait viser « surtout » les autres cultures et les autres religions sans se placer d’emblée dans une logique de supématie typique du RN .

Cibler tout particulièrement une police des moeurs - dans la société civile (nb : elle existe aussi au niveau de l’Etat français avec la police des plages) - SURTOUT parce qu’elle vient d’ailleurs, en précisant « d’autres cultures, d’autres religions » (sur cette page fcbk - photo prise) c’est dévoiler un certain nationalisme ou communautarisme xénophobe alors que « toute police des moeurs est insupportable » comme le répond fort justement Christian Muratet !

Rappelons que les juifs haredim sont sexyphobes, que les catholiques intégristes aussi . Et que l’Etat français ergote encore sur ce qui est indécent (ou pas) entre seins nus et fesses en string sur une plage. Tout cela relève d’une police des moeurs archaïques ou l’on voit des parents se cacher derrière les enfants ou la religion pour accuser d’indécence ! C’est cette accusation générale et non particularisée de façon raciste qui est d’un autre âge !

Christian DELARUE

http://amitie-entre-les-peuples.org/Disposer-d-un-antiracisme-universaliste-suppose-un-antiracisme-non-campiste?var_mode=recalcul 

1) Tous Unis contre les Discriminations et pour la Laïcité | Facebook le 25 aout 2020

https://www.facebook.com/groups/tucrd/?multi_permalinks=2560063460971417¬if_id=1598365454176494¬if_t=feedback_reaction_generic&ref=notif

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.