André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

160 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 août 2022

André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

Vers minuit et demi, plus que jamais

le 13 août avec Salman Rushdie, selon l’Agence France-Presse. Voir aussi: L’ABC de la barbarie, de Jacques-Henri Michot.

André Bernold
Veilleur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Emmanuel Macron est, aujourd’hui, rapporte l’AFP vers minuit trente, PLUS QUE JAMAIS, aux côtés de Salman Rushdie. (Ainsi que nous). (Puisque E. Macron l’a ainsi déclaré). (Mais: « plus que jamais », comment allons-nous faire ça? C’est une question. L’autre: a-t-on JAMAIS vu E. Macron AUX CÔTÉS d’un écrivain? Où? Quand? Si la proposition «E.Macron, moins que jamais, jamais ne fut aux côtés d’aucun écrivain » est susceptible d’être vraie, il est terrible que, pour la controuver, Salman Rushdie dût être poignardé dans l’État de New York). « Son combat est le nôtre, universel », a ajouté Emmanuel Macron(selon l’AFP), non seulement nous sommes, plus que jamais(plus qu’hier, par exemple), aux côtés de Salman Rushdie; mais encore, son combat est le nôtre. Le nôtre est-il aussi le sien? Hier, le combat de Salman Rushdie était-il aussi celui d’E. Macron? Ou l’année dernière, si on n’aime pas hier? « Combat » «universel », précise E.Macron. Je place ces termes entre guillemets, car, ce sont ceux que rapporte l’AFP. Universel, comment? Tout le monde combat (avec Salman Rushdie et, plus que jamais, nous, [E.Macron])? Ou bien ce combat a lieu partout? Ou bien il concerne tout le monde? 2°« La Première ministre Elisabeth Borne a, elle aussi, <je restitue les virgules, quand j’y pense, l’AFP n’en met pas> affirmé que « dans son combat contre l’obscurantisme, nous avons TOUJOURS été AUX CÔTÉS de Salman Rushdie » »(AFP). Donc nous = [Macron] + {E..Borne} = TOUJOURS AUX CÔTÉS(de Salman Rushdie). Mais il y a plus. « « Ce soir, nous sommes PLUS QUE JAMAIS avec lui », a-t-elle {E.Borne}ajouté sur Twitter ». Pareil que E.Macron. Non seulement nous avons toujours été aux côtés de Salman Rushdie; mais encore, ce soir, nous sommes plus que jamais avec lui. D’abord: toujours; mais maintenant: plus que jamais. DONC on recommence. On pose au sujet de 2° {E.Borne} exactement les mêmes questions qu’on a déjà (hélas!) posées plus haut au sujet de 1° [E.Macron] (cf.supra, ci-dessus, désolé). BONUS: Bruno Le Maire et Marc Fesneau ont, tous deux, dit leur «solidarité » avec Salman Rushdie. PARDON à Salman Rushdie, (pourvu qu’il surmonte l’opération qu’il a subie au moment où s’exprimaient [E.Macron] & {E.Borne}!) Pardon <aux éventuels lectrices et lecteurs> de l’épouvantable ennui dégagé par ce texte, ne serait-ce que par les patronymes Macron et Borne; mais j’ai toujours été aux côtés de E.Macron, E.Borne, l’AFP, et ce soir plus que jamais, dans leur combat universel.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez