l’Euro : future démonstration de mauvais Football et d’exacerbation nationaliste ?

Lorsque que j’exprime mon avis, je précise qui je suis : un amateur de beau Football, depuis toujours.

Dans quelques jours l’Euro : future démonstration de mauvais Football et d’exacerbation nationaliste ?

Lorsque que j’exprime mon avis, je précise qui je suis : un amateur de beau Football, depuis toujours.

La mondialisation et ses répercussions sur les équipes nationales.

La situation des équipe nationales ne ressemble plus du tout à ce qu’elle était encore il y a 20 ans. Les joueurs internationaux d’un même pays jouent tous dans des pays différents, n’ont jamais appris et ont trop peu le temps pour apprendre à jouer ensemble, se connaissent peu et n’arrivent pas à harmoniser leur jeu. Le contraste est frappant entre l’harmonie et la cohérence que peuvent produire les meilleures équipes de club et le mauvais spectacle que produisent les équipes nationales. Du point de vue de la beauté du jeu, aucune équipe nationale au monde n’arrive à la cheville de Barcelone, du Réal Madrid ou du Bayern Munich. Même lorsque qu’un pays peut réunir onze très bonnes individualités, sur le terrain ils ne se comprennent pas ou mal. C’est aujourd’hui le cas pour toutes les principales équipes nationales du monde. Ceux qui s’intéressent à la musique savent que pour faire un bon orchestre, il ne suffit pas de réunir un groupe de bons musiciens. Il est nécessaire qu’ils prennent le temps de s’harmoniser sinon le résultat sera décevant. Pour les artistes du foot, c’est la même chose, c’est pourquoi, les équipes nationales d’aujourd’hui sont décevantes du point de vue de la qualité du jeu et seule l’instrumentalisation par le nationalisme fait qu’on s’intéresse tellement à eux.

L’instrumentation par le nationalisme et le problème des hymnes nationaux

L’Europe actuelle connaît une vague de nationalisme terrible, y compris chez nous en France. De Mélenchon à Le Pen, tous les politiciens traditionnels et institutionnels font chanter la Marseillaise dans leurs rassemblements ou meeting. Depuis des dizaines d’année dans tous les pays d’Europe Occidentale, beaucoup de vedettes se permettent de ne pas chanter l’hymne national de leur pays et n’ont pas trop d’ennui même si cette attitude à toujours déplus à certains. Par exemple, pendant des générations j’ai toujours vu au moins le tiers de l’équipe de Hollande ne pas chanter son hymne national. C’était surtout le cas de joueurs d’origine autochtones, la majorité des fils d’émigrés chantent l’hymne plus que les autres. Aujourd’hui dans toutes les équipes, les pressions politiques pour obliger tous les joueurs à chanter l’hymne national sont devenues terribles. Le sélectionneur belge Marc Wilmots qui essaye de composer une équipe avec ses meilleurs élément s’est cru obliger de préciser dans une conférence de presse que son rôle est de sélectionner « des joueurs pas des chanteurs » .

L’affaire Benzema et l’instrumentation qu’on en fait

Karim Benzema est un très grand artiste du Foot français. Mais son talent s’exprime beaucoup plus à Madrid grâce à sa complémentarité et son harmonie avec Christiano Ronaldo qu’en équipe de France. Il est à mon avis humainement pas très intéressant ; il a faussé le débat sur sa non-sélection en prétendant qu’il était discriminé parce qu’il est Arabe. En fait en plus de ses activités douteuses et ses ennuis judiciaires, son refus de chanter « la Marseillaise » lui crée des ennuis supplémentaires. Quelle différence en Zidane de Benzema, tous deux arabes et d’origine algérienne ? Zidane est capable de chanter la Marseillaise à tue-tête et même avec la main sur le cœur, tandis que Benzema a toujours refusé de la chanter. Cela gêne beaucoup de gens qui rêvent d’une équipe de France composée de « 11 chanteurs de La Marseillaise ».

En tant que citoyen du monde et non-nationaliste je pense que le meilleur service qu’on puisse rendre au sport serait la suppression des hymnes nationaux. Hélas, la situation actuelle évolue dans le mauvais sens . En temps qu’amateur de beau foot, je suis moins intéressé par l’Euro que par d’autres compétitions

Ecrit en Juin 2016

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.