La couleur des larmes

Le manque d’affect , et l’attitude de notre gouvernement devant l’immense chagrin de la population endeuillée du Venezuela , suscite chez certains d’entre nous un bouleversement affectif qui vient en contradiction avec l’indifférence que nos gouvernants affichent .

 Cette attitude souligne soudain, ou révèle si cela n’était fait , celle de notre Monde qui se veut Mondialisé et qui , comme les Romains d’antan , considère les autres Mondes comme des barbares qui ne peuvent qu’être dignes de mépris et dénué de discernement .

C’est le cas actuel ou notre légendaire arrogance tacle d’absurde , un peuple pauvre par définition mais qui , par reconnaissance du ventre , va jusqu’à pitoyablement dit-on , s’accabler , s’effondrer devant la dépouille vénérée de son guide : feu Hugo Chavez .

Il est à regretter ces discordances qui existent entre des mondes comme celui là avec des sentiments de cœur , et des mondes comme le nôtre qui les ignorent et font tout pour les étouffer en vertu du dogmatisme de notre système de fonctionnement qui vénère des vertus comme la cupidité , au détriment de toute chose dont les multiples cas immoralités qui finit par dessécher nos esprits , tarir notre discernement , effacer les repaires acquis et le peu de bons sens qui nous reste .

La France , par politesse et non par sympathie , a délégué aux obsèques de Chavez , un seul représentant en la personne de Monsieur Victorin Lurel, ministre des Outre- Mer, qui en est revenu tenant des propos de contre verse , dont les Médias en fait état .

En effet , quitte à s’attirer les foudres de ses colégionnaires du gouvernement , et au risque d’y perdre sa vertu , il s’en clairement. exprimer et remis les pendules à l’heures en réponse aux honteuses caricatures dogmatiques plus que douteuses sur la politique Vénézuélienne de H Chavez . Bravo !

C’est un courage qui réchauffe , de nos jour c’est peu courant . Il vaut à nos yeux , considérations et hommages , car il est le seul à constater semblerait-il , que les larmes de là-bas soit de même nature ….que celles d’ici !.

André Herrou

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.