Un ancien ministre tolère que son journal soutienne Génération Identitaire

Lettre ouverte de André Martinez et Aline Guérin, élus municipaux de Castres, à destination de Jacques Limouzy, directeur de la publication du journal La Semaine de Castres.

Monsieur Limouzy,

Lecteurs attentifs de votre hebdomadaire, quelle n’a pas été notre surprise à la lecture de l’article de votre collaborateur, M. Nespoulous, dans le numéro du 26 février 2021, soutenant le mouvement Génération identitaire contre la dissolution prononcée ces jours-ci par le gouvernement !

Vous qui avez été maire, député, ministre de la République, comment pouvez-vous soutenir un mouvement ouvertement raciste qui agit contre des personnes migrantes, en dehors des lois de la République ? Non, les actions de ce groupuscule ne sont pas « une opération pacifique » ! Dans les Alpes, comme dans les Pyrénées tout récemment, il s’agissait bien de s’en prendre à des personnes. 

Comment un élu de la République peut-il soutenir ces actions illégales, violentes et racistes ?

Vous n’êtes pas sans ignorer que ce groupe est issu d’Unité radicale, groupuscule dissous en 2002 après la tentative d’assassinat de Jacques Chirac. En 2017, Génération identitaire a affrété un navire en Méditerranée pour empêcher le sauvetage des migrants. Vous connaissez trop bien l’histoire pour ignorer que ces groupuscules d’extrême droite se revendiquent des ligues fascistes des années 30. Le terroriste de Christchurch, qui a assassiné des musulmans dans leur mosquée, ne s’y est pas trompé : il fait partie des donateurs de Génération identitaire.

Pour eux, l’ennemi de la « nation » était le juif ; aujourd’hui c’est le musulman.

On pourrait s’interroger sérieusement sur la nationalité et l’identité. Ernest Renan écrivait que « ce n’est ni la race ni la langue qui fait la nationalité ». Pour Claude Lévi-Strauss, « l’identité n’est qu’une sorte de foyer virtuel auquel on doit se référer pour expliquer certaines choses mais qui n’a pas d’existence réelle » ; … un objet introuvable.

Il ne s’agit pas ici, dans l’article cité de la Semaine de Castres, d’un débat républicain, mais bien d’une instrumentalisation politique.

Seuls les élus du Rassemblement national et Valeurs Actuelles ont soutenu Génération identitaire. Faudra-t-il y ajouter Monsieur Jacques Limouzy et la Semaine de Castres ? S’agit-il d’un glissement d’une droite républicaine se préparant à voter Marine Le Pen en 2022 ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur Limouzy, nos salutations indignées.

André Martinez et Aline Guérin

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.