Colocation à Bordeaux : un phénomène à succès

Vous cherchez une manière alternative de vous loger à Bordeaux ? Découvrez les raisons du succès des différentes colocations en région bordelaise.

Colocation mode d’emploi

Réduire son loyer, étendre son lieu de vie, vivre en communauté et en solidarité, les avantages de la colocation sont nombreux. De plus en plus, les étudiants – mais pas que – tendent à ce mode de vie communautaire. Mais quels en sont les conditions et comment trouver les bons plans ? Cette application permet un contact direct entre propriétaires et locataires, facilitant toutes vos démarches pour trouver la colocation idéale !

Traditionnellement, une colocation s’organise entre amis souhaitant vivre ensemble ou entre personnes qui ne se connaissent pas à l’origine mais qui veulent bénéficier des avantages liés aux tarifs et au vivre ensemble. En effet, en fonction des villes, ce style de vie peut s’avérer très avantageux, avec des loyers jusqu’à 100€ moins chers en colocation à Bordeaux. Quelle que soit la source d’une colocation, les mêmes modalités sont à mettre en place, dans la question du choix du logement ainsi que du point de vue juridique. 

Les contrats de location ne sont pas, fondamentalement, très différents de ceux mis en place pour un logement individuel. La différence principale repose dans le fait que, lors d’une signature de colocation, le bail peut être individuel ou collectif, et dans le second cas, contenir ou non une clause de solidarité. Le bail collectif est un contrat signé entre tous les colocataires et le bailleur, et la clause de solidarité protège celui-ci dans le cas d’un départ prématuré de l’un de ses locataires.

Les différentes colocations

La colocation à Bordeaux prend différentes formes. Certains emménagent entre amis, d’autres optent pour le logement intergénérationnel. Dans ce cas-là, c’est généralement une personne âgée qui met une chambre à la disposition d’un étudiant. Ce système-là est basé sur un échange humain, comme l’explique cet article. Vous emménagez avec la personne en échange de divers services tels que sortir les poubelles, et pouvez même payer un loyer moindre si vous choisissez de dîner quotidiennement avec votre colocataire.

D’autre part, les annonces sont généralement assez explicites pour ce qui est de l’ambiance recherchée. L’atmosphère « sympathique » est souvent mise en avant, avec par exemple une offre de colocation à Bordeaux dans une maison avec un jardin, où les soirées entre amis, les apéros et les parties de cartes sont de mise. La question de la présence d’animaux est également l’un des critères que l’on retrouve souvent.

Enfin, on retrouve l’option d’emménager chez un particulier, qui peut aujourd’hui être considéré comme une colocation. Dans ce cas, un propriétaire proposera une chambre à la location, option qui attire généralement les étudiants pour leur première année d’étude. En général, d’autres conditions s’appliquent à ce genre de colocation, concernant notamment les personnes extérieures, le bruit et le partage des communs.

Bordeaux, ville de colocataires

La colocation à Bordeaux est très prisée. En effet, une seule chambre disponible attire jusqu’à vingt colocataires potentiels. Avec une moyenne d’âge jeune, située entre 20 et 25 ans, la demande reflète bien la population étudiante de la ville. Il s’agit en fait de la ville française la plus saturée en termes de colocataires, avec une moyenne tarifaire de 418€ contre 482€ pour un logement individuel.

Ville très étudiante, la mairie propose d’ailleurs des visites de la ville pour et par des étudiants, avec à la carte la découverte des monuments majeurs et de tous les lieux de vie étudiant incontournables. Il semblerait donc que la ville souhaite maintenir son caractère estudiantin, assurant ainsi la pérennité de la colocation à Bordeaux. Il existe même des initiatives étudiantes liées à la colocation que vous pouvez découvrir ici.

La colocation est donc de plus en plus prisée. Bien qu’elle comporte des risques juridiques liés aux baux, elle reste l’une des options incontournables en termes de logement. En plus de proposer des prix imbattables et de grandes surfaces, le fait de partager un logement permet aux locataires de profiter de choses telles que la terrasse ou le balcon, dont seulement quelques chanceux bénéficient en logement individuel. Enfin, vivre en colocation à Bordeaux c’est surtout s’installer dans un lieu de communautarisme et de solidarité, qui n’attend que vous pour prospérer.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.