Création d’entreprise : avez-vous pensé à tout ?

Créer une entreprise est un travail de longue haleine. Et ce n’est pas toujours facile d’avoir à l’esprit tout ce qu’il faut faire quand on est dans le feu de l’action. Cet article se propose de vous rappeler les phases indispensables de la mise en œuvre de votre projet. Les voici.

Les étapes liées à la conception

Dans l’ordre chronologique, ce sont les actions réunies sous ce titre qui devront mobiliser vos énergies tout d’abord. Elles vont de la conception de l’idée à la recherche de financements pour le démarrage des activités. Pour mettre en place une entreprise qui marche, il n’est pas nécessaire de faire la découverte du siècle. Une idée toute banale peut vous amener à la création d’une entreprise à succès. Il suffit de peaufiner sa concrétisation.

À cet effet, demandez-vous si les objectifs de la future entreprise font écho à vos projets personnels ? Si ce n’est pas le cas, abstenez-vous de vous investir davantage dans un tel projet. C’est seulement en cas de concordance entre ces deux éléments que vous pourrez passer à l’étude de marché. Vient ensuite l’étape des prévisions financières. Pour cela, déterminez le montant à mobiliser pour lancer chaque fonction de l’entreprise.

Après avoir constaté la possibilité de les réunir, vous vous engagerez dans leur mobilisation. Vous pouvez repasser sur ces différentes étapes en consultant le site Service-Public.

La phase d’installation dans la création d’entreprise

Cette phase vous amènera à déterminer le régime juridique le plus approprié au futur établissement. Cela fait, vous pourrez vous contenter d’une domiciliation d’entreprise dans le cadre d’un centre d’affaires. Vous disposerez alors d’un local afin d’organiser vos activités. En plus de vous assurer un cadre de travail professionnel, cette façon de procéder relèvera l’image de marque de votre entité.

De nombreux débutants croient optimiser le coût des investissements en utilisant leur domicile comme lieu de travail. Même si la chose peut se faire légalement, comme vous pouvez le constater dans cet article, vous devez éviter cette option. Cela ne fait pas professionnel, et vous n’arriverez pas à conquérir une certaine catégorie de clientèle si vos bureaux se confondent avec votre domicile. Par la suite, des formalités devront vous amener à faire enregistrer l’entreprise sur :

  • Le répertoire Sirene
  • Le registre du commerce
  • Le répertoire des métiers
  • Ou sur le registre spécial des agents commerciaux.

Pour avoir de plus amples détails sur ces démarches, consultez cette page.

Les premières semaines d’activité

Enfin tout est prêt, et vous arrivez au bout de ce parcours combien éprouvant. Mais en bon gagneur, vous savez que ce qui importe ce n’est pas la boue à dégager, mais le métal précieux à ramasser au bout d’un orpaillage. Vos premiers mouvements se concentreront sur la définition et la mise en place de vos actions commerciales. Une autre priorité, c’est la nécessité de répondre aux charges fiscales liées de votre structure.

Même si vous devez apprendre à déléguer certains pouvoirs, il est impératif que vous ayez un plein contrôle sur tous les compartiments de votre établissement à ses débuts. Pour cela, il vous suffit d’observer les principes fondamentaux de gestion. Les difficultés ne manqueront pas. Et vous devez vous préparer mentalement pour les accueillir et réagir promptement afin de les surmonter.

En définitive, une création d’entreprise implique la prise de certaines mesures importantes, dont la conception du projet et la mobilisation du financement. Un autre facteur de réussite, c’est la location de bureau qui permet de donner une image professionnelle de votre établissement. Mettez en application ces conseils pour atteindre les sommets ! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.