Anne Guérin-Castell

inactuelle…

Son blog
139 abonnés Parce qu'il le faut bien…
Ses éditions
1 / 7
Voir tous
  • François Nadiras, un site, une œuvre

    Par
    Quelques mots sur François Nadiras (1941-2017), le créateur et responsable éditorial du site de la LDH de Toulon.
  • De l'ombre de la réalité

    Par
    « Les choses et les événements se produisent à des moments déterminés ; le jugement qui constate l'apparition de la chose ou de l'événement ne peut venir qu'après eux ; il a donc sa date. Mais cette date s'efface aussitôt, en vertu du principe, ancré dans notre intelligence, que toute vérité est éternelle. »
  • Armand Gatti, cinéaste public à Montbéliard

    Par
    En hommage à Armand Gatti qui vient de mourir, un double regard sur les films qu'il a réalisés avec les ouvriers des usines Peugeot à Montbéliard de 1975 à 1977 (texte coécrit avec Françoise Savarin-Nordmann).
  • Quand d’anciens terroristes pavoisent sur Internet

    Par
    capture-d-e-cran-2016-05-28-a-15-40-19-copy
    Sur leur site commun, l’Adimad (Association amicale pour la défense des intérêts moraux et matériels des anciens détenus politiques et exilés de l’Algérie française) et le Mraf (Mémoire de la résistance Algérie française) exposent les crimes commis par l’OAS.
  • Une (dé)raison d’État assassine

    Par
    Implacable ! C’est le mot qui vient à l’esprit quand on referme le dernier livre de Jean-Philippe Ould Aoudia qui, en deux volets, le premier consacré à la politique algérienne du général de Gaulle et tout particulièrement à l’année 1961, le second à l’assassinat en mai 1959 de Maître Amokrane Ould Aoudia  devant la porte de son étude, 10 rue Saint-Marc à Paris, ouvre sur les abymes d’une improbable raison d’État qui autorise, excuse ou sert de prétexte à quelques crimes plus ou moins habilement maquillés tandis qu’un silence opiniâtre est la seule réponse apportée à ceux qui, ne se contentant pas de la version officielle, cherchent à en savoir davantage.
Voir tous
Voir tous