Un anniversaire en tête, Martine Broda

C'était il y a deux ans. Dans une rubrique de Mediapart aujourd'hui disparue, “Artistico”, nous apprenions la mort de Martine Broda, poète, essayiste et traductrice de Paul Celan.

C'était il y a deux ans. Dans une rubrique de Mediapart aujourd'hui disparue, “Artistico”, nous apprenions la mort de Martine Broda, poète, essayiste et traductrice de Paul Celan.

 

J'ai en tête deux poèmes de la nuit qu'elle a traduits (dans Grille de parole) :

 

 

AJUSTÉS AU VENT

 

Tableau noir d'un mur gris, avec la frise de la nuit.

Champs, ajustés au vent, losange par losange,

vides d'écrit.

Passe un ver luisant qui grimpe.

 

Chants :

des voix d'yeux, en chœur,

lisent à s'en blesser.

(Le non-advenu et le déjà,

tous deux à la fois,

traversent les cœurs.)

 

Plus tard :

crue de neige à travers tout séjour, libre

un unique champ

que chiffre une lueur : les voix.

 

Les voix :

ajustées au vent, proches du cœur,

incinérées.

 

 

UNE ÉTOILE DE BOIS, bleue,

faite de petits losanges. Aujourd'hui, par

la plus jeune de nos mains.

 

Le mot, pendant

que tu précipites le sel de la nuit, le regard

cherche à nouveau la lucarne :

 

— Une étoile, mets-la,

mets l'étoile dans la nuit.

 

(— Dans la mienne, la

mienne.)

 

 

On trouvera sur Mediapart :

Le blog de Martine Broda

Martine Broda est morte

Et quelques-uns de ses rares commentaires d'abonnée :

“Je suis un écrivain français très connu en France et à l'étranger”, ou une “réaction indignée” à un article du Nouvel Observateur, livrée “au hasard, et à la communauté des lecteurs” dans les commentaires de cette note de veille de Vincent Truffy.

“Nous sommes tous des poètes sud-américains”, ou ses deux premiers commentaires sur ce billet d'Edwy Plenel.

Les Maurice de sa vie, dans un long échange avec Antoine Perraud sur ce billet d'anniversaire.

“J'ai été la première thésarde historique d'Henri Meschonnic”, ou son dernier commentaire sur ce billet de Patrice Beray.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.