À la bonne heure, cher Unidentified

Cette nuit… Une fois encore l’occasion de rappeler comment tu accommodais cette heure en trop, en moins, dont nous devons nous accommoder deux fois l’an.  

Toutes ces heures que tu nous avais données, Fantie les a regroupées il y a six mois dans un billet sur son blog. Quatre sont dans l’édition PPJ (Petits Plaisirs du Jour) : l'heure changeant, volée, bleue, sanguine ; et la dernière, musicale, sur le blog  que tu avais créé en quittant Mediapart.

Que ta male heure allait bientôt sonner, tu le pressentais fortement la dernière fois où nous nous sommes vus, mais qui alors voulait, pouvait te croire ?

Et pourtant…

Cette nuit, donc… Une fois encore l’occasion de dire combien tu manques à quelques-uns, aujourd’hui toujours. Ne demande pas qui, tu le sais bien, ceux qui aimaient tant musarder et s’amuser de trois fois rien en ta compagnie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.