Débat sur le voile : le président doit rassurer les Français

M. le Président, prenez de la hauteur et invitez les Français à plus de fraternité entre eux !

Ce nouveau débat sur le voile devrait être l'occasion pour le président de s’exprimer clairement sur ces questions autour de l’islam et de la République, afin d'apaiser l'ambiance et de rassurer les Français. Emmanuel Macron a certes été clair en disant qu'il ne fallait pas stigmatiser les musulmans et éviter un raccourci fatal. Mais est-ce assez ? Non ! 

Une partie des Français a peur de l'islam, peur de voir leur paysage identitaire et culturel se transformer ou disparaître. Pour eux, le voile symbolise notamment la soumission de la femme, la menace d’un islam rigoriste. 

La réalité est plus complexe. Derrière le port du voile, il y a des motivations variées, ce n'est pas un simple signe d'appartenance religieuse. Il peut être pour certaines femmes qui le portent un marqueur d'appartenance à une culture, à un groupe social, ou même un moyen de leur liberté : voilées, elles peuvent sortir et vaquer à leurs occupations. 

Que ces motivations soient acceptables ou non selon nos valeurs républicaines, ce n’est pas la femme voilée qu’il faut combattre, mais, plus à la racine, les courants de l’islam incompatibles ou ennemis des valeurs de la République. Sinon on ne fait qu’attiser les tensions entre les Français. Et c'est bien ce que font regrettablement certains ministres, à l'instar de Bruno Le Maire qui considère que le voile n'est pas l'avenir souhaitable de la culture française, raccourci provocateur et peu honorable pour un membre de gouvernement. 

Dans cette nouvelle "affaire" de voile, il n'est donc pas tant question de laïcité que de représentations de l'islam, de confusion entre islam et islamisme et de pratiques culturelles. Il faut donc mettre à plat ces différentes représentations du voile et expliquer les choses aux Français.

Le président devrait prendre les devants et tenir un discours clair sur la question pour concilier les points de vue, et rassurer les Français, tous les Français. Ceux de confession musulmane, et ceux qui sont inquiets. Comment ? En étant rationnel et pédagogue ! C’est à lui de prendre de la hauteur, de définir, de rappeler les termes de la loi pour mettre fin à la cacophonie ambiante et rétablir un peu d’entente nationale. S’il n’occupe pas ce terrain, les extrémistes le font et alimentent les imaginaires de ceux qui ont peur. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.